Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 14:24

Par Darthé-Payan le Jacobin

 

Alors que le second tour de la Primaire socialiste aura lieu dans 48 heures, une analyse attentive des résultats du premier tour et de la semaine que nous venons de vivre est nécessaire.

  

 

Une participation non négligeable du corps électoral.

 

2 665 013 de nos concitoyens se sont déplacés pour aller voter au premier tour de la Primaire socialiste. C'est incontestablementun joli succès et aussi une belle organisation ce qui n'enlève en rien à ma nette critique et franche opposition à ce mode de désignation de candidats. Vous pouvez vous y reporter en cliquant sur le lien : http://darthe-payan-lejacobin.over-blog.com/article-primaire-socialiste-premieres-le-ons-i-nous-avons-ouvert-la-boite-de-pandore-86415392.html

 

Cette forte participation montre que les citoyens sont avides de connaître ce nouveau processus de vote, tout nouveau, dans notre pays. Le dispositif est fort attractif et les citoyens devenus des clients consommateurs de politique s'y rendent en masse pour visiter, consommer, acheter comme ils se rendent régulièrement à des foires d'exposition.

 

Les médias ont bien fait les choses et les participants candidats de même. Bref, tout était agencé pour que le succès soit au rendez-vous. Dimanche prochain, pour le second tour, le succès risque encore de dépasser toutes les espérances ! Suspens oblige !

 

 

La victoire des Sociaux-Libéraux et Européistes ! 

 

  Les résulats définitifs publiés par la Haute autorité des Primaires(1) montrent que le camp des sociaux-libéraux et européistes clairement affichés (Martine Aubry, François Hollande, Emmanuel Valls, Baylet) représente  à lui seul les 3/4 des suffrages ! La victoire de l'idéologie et du programme social-libéral et européiste est ample et n'a fort peu était relevée par les observateurs et dirigeants politiques plutôt trop occupés à s'émerveiller devant le "mirobolant" score de Arnaud Montebourg (17,2%) ou du calamiteux résultat de l'ex candidate socialiste aux Présidentielles de 2007, Ségolène Royal tombée à 6,9 % soit divisant par 9 son score obtenu à la primaire interne de 2006 !

 

Le vote massif en faveur des deux candidats "favoris" montre que l'électorat votant ce dimanche 9 octobre au premier tour de la primaire avait choisi les propositions les plus libérales et européistes ! Ce qui n'augure pas mais pas du tout un bon score pour une gauche de rupture ou une gauche "démondialisatrice".

 

 

La résistible ascension de Arnaud Montebourg

 

  Arnaud Montebourg, que les médias ont mis en exergue et devenu durant ces 5 derniers jours la vedette, la "best star" , le faiseur de roi ou de reine, le démondialisateur attitré, etc...de ces primaires !  Le nouveau "dieu" de la démondialisation se mit à ne plus toucher terre et se lança dans une requête sous forme de lettre(2) aux deux candidats restants en lice pour le second tour, utilisant un langage et un procédé des plus pédants. Un bon rappel aux faits et à la réalité nous sont nécessaires.  Le score de Arnaud Montebourg  n'est pas si impressionnant que cela ! A y regarder de plus près et bien il ne fait que 455 609 voix  et c'est fort modeste à comparer aux presques 2 millions de voix obtenues par les deux candidats sociaux-libéraux et européistes : Martine Aubry et François Hollande. On ne peut pas dire que c'est une grande victoire, sa grande victoire et aussi on ne peut pas dire que les thèses (ses thèses) de la démondialisation ont été validées par le corps électoral. Loin s'en faut !

 

Les thèmes de Arnaud Montebourg n'allaient pas très loin en matière de démondialisation ! Un protectionnisme européen (sic), une lutte contre les banques et la spéculation et un renouvellement de la vie politique et institutionnelle du pays. Bref, si l'on y regarde, les propositions du "démondialisateur" s'inscrivent fort bien dans l'économie capitaliste du libre échange et dans l'Europe fédérale ! Arnaud Montebourg ne remet ni en cause la propriété privée marchande (ne propose-t-il pas un capitalisme coopératif (sic) ? !) et ni la présence de la France dans l'Union Européenne et l'euro. Une démarche fort limitée et surtout fort contradictoire qui ressemble par bien des aspects à celle de Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche, qui prône, lui,  la révolution citoyenne (sic), la rupture avec le système capitaliste, la lutte contre la spéculation et les banques tout en restant dans l'Union européenne et l'euro et tout en gardant la propriété privée capitaliste ! Bref, pas plus que Mélenchon, Montebourg ne représente l'alternative au système capitaliste transnational, à l'Union européenne libérale, à la refondation politique et institutionnelle du pays. Tous deux se refusent à ce que la France quitte l'UE et l'euro et regagne sa pleine souveraineté nationale, populaire, monétaire et financière. Nul sursaut républicain de Salut public ne transparaît de leurs projets ou de leurs propositions. C'est le triste constat que l'ont peu faire aujourd'hui !

  

Autre enseignement que l'on peut tirer de cette primaire et de sa première étape, c'est que les deux candidats les plus sociaux-libéraux et européistes sont arrivés en tête !

 

 

Martine plus à gauche que François ? Vraiment ?

 

   Une contre vérité parcours les médias, est présente dans la bouche de pas mal de militants, sur le net : Martine est et a toujours été plus à gauche que François !

 

Cette vérité assenée est totalement erronée. L'un comme l'autre sont les héritiers de Jacques Delors, l'une est sa fille  et aussi son héritière politique ! l'autre est son fils spirituel et son héritier politique. Ils sont sur la même ligne politique depuis fort longtemps bien que François Hollande a bien plus voté des motions centrales ou des synthèses avec la gauche du parti que sa rivale qui elle s'est bien souvent retrouvé sur des textes sociaux-libéraux bien prononcés à la droite du PS. Il est nécessaire de rappele également que François Hollande ne s'est jamais allié à la droite contrairement à Martine Aubry qui,elle, gère la municipalité de Lille avec le Modem. Le Député de Corrèze lui par contre dirigeait sa ville de Tulle avec les communistes et administre le département de la Corrèze avec les communistes, le parti de Gauche (FDG - Limousin Terre de Gauche) ! Bref, le(la) plus à Gauche n'est pas forcément celle qu'on croit ....

 

Le vote en faveur de François Hollande est surtout un vote des zones rurales, des vieilles terres socialistes ou radicales socialistes. Martine Aubry obtient ses suffrages surtout dans les bureaux des zones urbaines où les classes moyennes et petites bourgeoises, bobos et écolos, sont les plus nombreuses ! Par contre, il est nécessaire de relever que  les classes populaires (ouvriers, petits employés) se sont fort peu déplacées marquant une certaine réserve tant par rapport au système de la  primaire que par rapport aux programmes respectifs des six candidats y compris celui de Arnaud Montebourg.

 

 

Echec retentissant pour Ségolène Royal !

 

  Ces classes populaires qui ne se sont pas déplacées ont fait défaut à Ségolène Royal et son très mauvais score le reflète mais ne tient pas qu'à cette absence d'une partie du corps électoral. La défaite de Ségolène Royal est plus profonde et due à son  absence de renouvellement de son discours (reprise de ses propositions de 2007, références permanentes à ce qu'elle fait en Poitou-Charentes, etc...)  mais aussi à sa banalisation. Aubry, Hollande et surtout Montebourg ont repris beaucoup de ses propositions et de ses arguments. Ségolène Royal se retrouva politiquement vidée de sa substance. La Présidente de la Région Poitou-Charentes aurait pu bénéficier de l'auto neutralisation des deux favoris (Hollande et Aubry) en faisant un discours républicain à la fois de rassemblement  mais  aussi de dépassement ! Elle ne fit que reprendre ses "recettes"  (ordre juste et tuti quanti") et centrait sa campagne sur elle-même. Bref, un échec retentissant !

 

 

 

Une fin de campagne où l'invective et les ralliements font l'actualité !

   

  De ralliements en petites phrases provocatrices pour finir par le choix hollandiste de Montebourg, la fin de semaine et de la primaire sature un peu le militant et le citoyen et aussi donne une mauvaise fin au processus de cette primaire.

 

Le dernier débat tenu mercredi soir sur France 2 entre Martine Aubry et François Hollande ne nous a pas apris grand chose de ce nous savons déjà sur les propositions de l'un et de l'autre. C'est la même sève sociale-libérale et européenne (avec encore plus d'amplitude avec Martine Aubry qui propose de faire entrer la Turquie dans l'UE !) qui coule dans leurs veines politiques. Si, tout au plus, on peut relever l'agressivité et le continuel rabâchage de la Maire de Lille qui revenait sur ce que disait le Député de la Corrèze pour affirmer la même chose ou chicanner sur des broutilles ! Bref, entre les provocations gauche molle, gauche floue etc... Martine Aubry nous montra une facette de son comportement fait de provocation verbale "ad hominem" (elle en remet une couche chaque jour depuis l'après débat) envers François Hollande qui lui reste courtois et fort calme. Ce qui semble agacer au plus au point la Maire de Lille. Drôle d'ambiance...

 

Les ralliements à François Hollande (Valls, Baylet, Royal, puis Montebourg à titre individuel) montrent que la dynamique de rassemblement est du côté du fils spirituel de Jacques Delors au détriment de la fille biologique ! Bref, la fin de semaine est éprouvante pour les nerfs de Martine Aubry mais également pour l'unité du Parti Socialiste, risquant de nuire au processus final de la primaire et à la clarté de son résultat !

 

 

  Martine Aubry qui utilise des mots durs contre François Hollande (gauche molle, flou, homme du système etc...) essaie de montrer qu'elle se situe bien à gauche contrairement à son concurrent qui lui serait la "gauche molle" et donc la droite du Parti socialiste. Bref, elle espère gagnait ses galons de candidats en procédant à des attaques et en essayant de montrer qu'elle se situe bien à Gauche, espérant soit un soutien de vote Front de Gauche et écologiste. Cet exercice risque de lui nuire et aussi de nuire à l'unité du PS et aussi au final à la victoire de la Gauche ! Chaque mot violent utilisé par Martine Aubrys à l'encontre de François Hollande sera repris et utilisé par la droite  et par Nicolas Sarkozy ;  surtout si François Hollande l'emporte de manière étriquée  ! Où quand la Maire de Lille sent la victoire lui échapper sert gratuitement les intérêts du futur candidat Sarkozy !

 

Pas plus brillants les commentaires sectaires et hargneux des intervenants sur le blog de Jean-Luc Mélenchon(3) qui hier encensaient Arnaud Montebourg et qui aujourd'hui, après son appel à voter François Hollande à titre personnel est mis plus bas que terre !

 

Décidément cette primaire socialiste comme l'élection présidentielle obscurcissent pas mal de cerveaux de  militants et de candidats.

 

Pour finir, alors que dans quelques heures, le second tour de la primaire socialiste rendra son verdict, nous pouvons dire que ce nouveau procédé qu'est la Primaire a ses limites et surtout ne facilite en rien la clarté, le débat et les solutions politiques.

 

Nul sursaut républicain de salut Public n'est envisagé ni même esquissé. La  réflexion des candidats à la primaire socialiste, à ce sujet et proche du néant  ! Et là c'est très inquiétant !

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

 

_________________________

 

(1)

http://www.lesprimairescitoyennes.fr/article/communique-officiel-sur-la-validation-definitive-des-resultats-du-premier-tour-des-primaires

 

(2)

http://www.arnaudmontebourg2012.fr/content/lettre-martine-aubry-et-francois-hollande

 

(3)

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/10/14/pourquoi-sen-meler/comment-page-2/#comments

Partager cet article

Repost 0
Darthé-Payan Le Jacobin - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

morel 15/10/2011 02:05



http://www.marianne2.fr/Primaires-PS-Des-elus-EE-LV-appellent-a-voter-Aubry_a211466.html


 


« appelle à voter Martine Aubry « parce qu'elle a été nettement la plus claire sur des sujets qui sont, pour nous écologistes, cruciaux », citant le nucléaire, la loi Hadopi, le
non-cumul des mandats et l'égalité des droits pour les LGBT et les femmes. Signé par cinq autres conseillers régionaux d’Ile-de -France et par un membre du bureau exécutif d’EELV (Pays de Loire),
cet appel publié sur Facebook …»


 


C’est ça la gôche. Ca se passe de commentaire.



Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche