Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 13:56

 

 6 ans après  le non au referendum sur le TCE et bien les dirigeants politiques partisans du non sont soit à l'agonie, soit sont devenus des partisans du Traité de Lisbonne, soit encore se sont reconvertis dans le commercial et essaient de nous faire croire (et de nous vendre) que la Révolution citoyenne arrive et passe par le camping urbain tout en refusant de quitter l'UE, l'euro, le traité de Maastricht et de Rome ! Les responsables politiques du non à gauche notamment ont tué l'espoir, l'alternative et l'idée même de souveraineté nationale et populaire en niant l'Etat-Nation souveraine. Bref, ils fêteront aujourd'hui, 29 mai, l'anniversaire mais oublieront vite le pourquoi de cette victoire populaire ! Aucun ne veux franchir le Rubicon et mettre en perspective la sortie de notre pays de l'UE, de l'euro afin que notre pays, notre république, État-nation, reconquiert sa pleine et entière souveraineté nationale, populaire, politique, monétaire, budgétaire, législative, financière et économique.

 

 

 

 

Dans leur tête, c'est un peu : "on fête puis on oublie !".

 

 

A l'heure où la Commission de Bruxelles impose son diktat aux États de l'Union après s'être approprier les budgets de ces nations (Tutelle) et face à la crise d'endettement et de gestion malthusienne de l'économie et des finances publiques, puis des mauvais choix économiques effectués par les gouvernements de certains pays (Grèce, Espagne, etc..), par des comportements irréfléchis de leur peuple au prime le consommateur plutôt que le producteur, elle impose de graver dans les constitutions des ses États membres l'équilibre budgétaire et participe aux cures d'austérité qui frappe les peuples Grec, Portugais, Espagnol, Irlandais, demain celui de la Belgique. Les remèdes des "bons docteurs" du FMI sont prescrits en complément de la cure de cette austérité qui n'est que de l'économie de guerre avec son lot de rationnement des dépenses, des investissements, de la production, de la consommation, des salaires, des acquis sociaux, de l'emploi, de la solidarité et des services publics.

 

 

Les partisans du Non à Gauche organisent la défaite idéologique et aussi passent par pertes et profits la République et l'Etat-Nation souveraines.

 

 

Que font nos anciens partisans du non notamment ceux de gauche ? Et bien, ils se trouvent en retrait par rapport à 2005 et ne pronnent au mieux de se retirer du Traité de Lisbonne (PG) ou de ne pas appliquer certains articles (PCF) ou encore souhaite encore plus d'Europe fédérale et supranationale comme le NPA. Tous réclament une Europe plus démocratique, plus sociale, plus écologiste. Ils passent tous par pertes et profits la souveraineté et l'indépendance nationale et populaire comme monétaire. Aucun ne demande le retrait de notre pays de l'euro ! Ils pronnent la "révolution citoyenne" ou la souveraineté populaire mais refusent la souveraineté et l'indépendance de notre pays républicain qui est un État-Nation.

 

Consciemment ou inconsciemment, ils organisent la défaite idéologique et politique du sursaut républicain et souverain du 29 mai 2005. Il n'a fallu que trois ans pour que le TCE reviennent dans l'actualité sous la forme légèrement modifiée du Traité de Lisbonne. Déjà, les combattants s'étaient dispersés, présidentielles de 2007 et querelles d'ambitions, d'égos et de chapelles aidant, la gauche du non ne tiendra pas son rang. Le Traité de Lisbonne viendra au parlement est sera voté grâce au PS, l'UMP, le MODEM et quelques Verts. L'UE ne cessera pas depuis d'imposer son orientation libérale, contre révolutionnaire et contre républicaine, cherchant à tout prix la défaite et la destruction de l'Etat-Nation souverain !

 

 

 

N'a-t-on pas entendu, Jean-Luc Mélenchon, le leader du PG, candidat à la présidentielle, défendre bec et ongles l'euro et l'UE dans un débat qui l'opposait, le 12 février dernier sur l'antenne de RMC/BFM TV(1), à Marine Lepen, Présidente du FN et candidate elle aussi à la présidentielle ?! Le candidat du Front de Gauche ne franchit jamais le Rubicon, préférant parler de SMIC européen, ou de démocratisation et de modification des statuts de la BCE. Il ne se rend même pas compte que pour que notre pays s'en sorte, il faut qu'il reconquiert sa pleine et entière souveraineté et donc sorte de l'UE, de l'euro, de la BCE et du GMT comme il doit sortir de l'OTAN, du FMI et de l'OMC.

 

 

La "Révolution citoyenne" comme slogan et surtout comme projet creux !

 

 

Le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et maintenant le Front de Gauche se sont faits les champions de la "Révolution Citoyenne". Elle est vue partout (Amérique latine, puis dans les pays Arabes (Tunisie, Égypte,...) puis maintenant en Espagne avec les quelques milliers "d'Indignados"qui occupent les places des villes par un camping urbain dans le plus pur style soixante-huitard puéril et bobo ! On découvre alors que la "Révolution citoyenne" c'est un nouveau Club Méd et que les leaders politiques prônant la "révolution citoyenne" sont devenus des GO (Gentils Organisateurs) de colonie de vacances !

 

Nous insistons pour dire que pour que la "Révolution citoyenne" et la souveraineté populaire soient possibles puis effectives, viables, pérennes, partagée par le plus grand nombre et bien, notre pays doit rompre avec l'UE et l'Euro mais aussi tous les traités européens y compris avec le Traité de Rome et aussi rompre avec le système capitaliste transnational, le libre échange et la république décentralisée, atomisée et communautarisée qui est à l’œuvre depuis 40 ans ! Il doit engager la reconquête de sa souveraineté politique, nationale, populaire sur l'économie, la monnaie, les marchés en précédant à l'appropriation collective et sociale de l'économie, de la finance et organiser la fermeture de la bourse !

 

A l'heure où l'idée de Révolution et de souveraineté populaire est galvaudée par certains partis et dirigeants, tels que Jean-Luc Mélenchon qui font du camping urbain(2), de la lutte contre les oligarchies (mode très à la mode et très politiquement correct) et du slogan gauchard puéril,l'alpha et l'oméga de leurs projets politiques opportunistes et bien, il est temps, grand temps qu'un sursaut républicain de salut public et de souveraineté se fasse jour ! Pendant que certains s’amusent avec la "Révolution" et le camping urbain comme défouloir et posture, Sarkozy continue le laminage de la France comme République et comme État-Nation puissance économique indépendante. Un grand bénéficiaire de cette situation : le Front National et sa candidate Marine Lepen et un fort socle d'abstention dans le corps électoral !

 

 

Un sursaut républicain de Salut public est-il possible ?

 

 

Certain s s'y essaient comme nos amis de Voltaire République et du Cercle du 29 mai(3) ou de Socialisme et Souveraineté (4). D'autres initiatives sont à saluer, à soutenir et à promouvoir telles que celles du retrait de la France de l'Euro proposé par Debout la République et Nicolas Dupont-Aignan (5) ou encore celle de refus des licenciements en liaison avec une sortie de la France de l'UE que formule le POI(6). Le Blog de Darthé-payan et les initiateurs du Manifeste Jacobin Pour la République et le Socialisme(7) participeront (et proposeront) à toutes initiatives pour promouvoir une mise en perspectives de sortie de la France de l'UE et de l'euro et pour des convergences entre républicains pour un salut public. Le blog de Darthé-Payan a maintes et maintes fois appelé à des convergences pour une alternative républicaine de salut public autour notamment de la reconquête de la souveraineté nationale et populaire et par la sortie de notre pays de l'UE et de l'euro. Espérons que des convergences fécondes s'organisent dans les prochains mois même si la campagne de la présidentielle risque de fausser, de limiter et superficialiser le débat et les enjeux. L'actualité y compris la plus sordide nous le démontre amplement !

 

 

Nous, Républicains, Socialistes et Jacobins gardons l'espoir d'un sursaut politique, populaire et citoyen permette ces convergences républicaines de salut public ! La République nous appelle...

 

La République française est invincible comme la raison; elle est immortelle comme la vérité. Quand la liberté a fait une conquête telle que la France, nulle puissance humaine ne peut l'en chasser.


 

Vive la République ! Vive la France !

 

Salut et Fraternité.

 

Par Sonia Bastille, Flora Del Campos, Fabien Darthé-Payan, Gilles Fabre, Jacques Fromentin, Olivier Lecoeur, Marie Perrone et Stéphane Thilliaz. (Tous Républicains socialistes et Jacobins.)

 

 

__________________________________________________________________

 

(1)

http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/debat-jean-luc-melenchon-marine-le-pen-927898/

(2)

http://www.lepartidegauche.fr/

http://www.reelledemocratie.fr/

(3)

http://www.cercledu29mai2005.eu/

(4)

http://www.socialisme-et-souverainete.fr/

(5)

http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/Sortie-ordonn%C3%A9e-de-l%E2%80%99euro-%3A-la-derni%C3%A8re-chance-a-sonn%C3%A9-%21

(6)

http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article295

(7)

http://manifeste-jacobin.blogvie.com/files/2010/08/manifeste-jacobin.pdf

 

  

 

 

 

 

 

 

 "La République Française est invincible comme la raison ; elle est immortelle comme la vérité. Quand la liberté a fait une conquête telle que la France, nulle puissance humaine ne peut l'en chasser !" Robepierre au Comité de Salut Public.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

morel 01/06/2011 01:54


Dernière phrase : lire il ne faudrait dénoncer que le traité de Lisbonne.
Avec mes excuses.
Morel.


morel 01/06/2011 01:40


Quel dommage que les imitateurs des « indignés » (à cette occasion, je regrette mes, hélas, courtes études qui ne me permettent pas d’écrire ce mot en espagnol ainsi que quelque slogans bien sentis
dans la même langue immortalisant le peuple qui ne sera jamais vaincu ou qu’ils s’en aillent tous ! C’est du dernier cri mais je suis d’un ringard…) n’aient pas songé à Augustin Legrand et ses
célèbres tentes en vue de fusionner les nouvelles avant-gardes.
Plus sérieusement, si le non de 2005 fut une réelle victoire populaire, celle-ci recouvrait une ambiguïté,
1- La confluence des appels à voter non a rencontré l’assentiment populaire qui lui a donné une réelle force.
2- Cette même confluence était largement hétérogène : extrême droite à extrême gauche en passant par une fraction du PS et le PCF.
3- D’où, passé le délai de surprise stupéfaite où les thuriféraires ont copieusement insulté les citoyens fautifs (n’es-ce pas M.July ?), le plan « B » de sauvetage du traité a été mis en route
avec l’accord implicite ou explicite de tous ceux qui ne veulent pas voir remis en cause leur situation personnelle ou, tout simplement, refuser ce que leur instinct de classe désigne comme une
aventure. Le plan « B » c’était, bien sûr, le passage du traité dit simplifié. Avez-vous vu les nonistes en appeler SERIEUSEMENT au peuple pour s’opposer à la forfaiture ??
Comment s’étonner qu’aillant tous renoncé en rase campagne, ils souscrivent au dictat budgétaire européen ou ne s’y opposent que mollement, par exemple en n’en faisant pas une priorité de campagne,
un absolu de souveraineté mais pour certains, il faudrait renoncer à ne dénoncer que le seul traité de Lisbonne…


demetrio trunfio 31/05/2011 07:51


salut et fraternité

d'accord avec ton article, je tiens à rappeler que le POI mene une campagne de signatures contre le changement constitutionnel qui interdirait le déficit du budget de l'Etat. Senat et A. N. se
réuniront ( en juillet ? ) pour voter cette reforme voulue par Sarkozy et l'UE
J'ai signé cette pétition contre cette reforme constitutionnelle qui , si elle passait, mettrait en danger notre démocratie

salutattions fraternelles
demetrio


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche