Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 14:34

par Darthé-Payan

 

Dans ce billet qui est le second volet des Jacobins sous la Commune de Paris, après Félix Pyat(*) et avant Charles Delescluze, je vous parle de Jules Miot : Révolutionnaire, Républicain et Jacobin.

 

Jules Miot est né à Autun (Saône et Loire) en 1809 et décédera en 1883.

 

Propriétaire d'une officine de pharmacie à Moulins-Enguilbert dans le département voisin de la Nièvre, il est élu républicain de gauche à l'Assemblée constituante de 1848. Républicain, épris des idéaux des Jacobins et de la pensée de Robespierre et de Saint-Just, souhaitant une république constitutionnelle semblable à la République  de l'An I. Il se situe du côté du peuple, des ouvriers, des paysans, des petits artisans et  des boutiquiers.

 

Lors du coup d'Etat du 02 décembre 1851 fomenté par Louis Napoléon III, il est arrêté puis déporté en Algérie.

 

Gracié en 1860, il rentre à Paris, et combat le Troisième Empire. Il fonde un journal "Le Modéré" qui combat la politique et le régime de Louis Napoléon III et propose une république dans la fidélité de 1793.  Alors qu'il venait de créer une société secrète anti-bonapartiste, il est arrêté et condamné pour complot puis  jeté en prison pour trois années.

 

Il est obligé de s'exiler à Londres. Profitant de son exil londonien, il adhère à l'Association Internationale des Travailleurs.

 

La proclamation de la IIIème République, lui donne l'occasion de rentrer en France. Il est élu comme Conseiller à la Commune de Paris le 26 mars 1871 par les électeurs du XIXème arrondissement de la capitale. Il siégera à la Commission de l'Enseignement. Quelques temps plus tard, il sera l'instigateur du Comité de Salut Public en référence à 1793 et au Grand Comité de Salut Public qu'animaient notamment le triumvirat Robespierre, Saint-Just et Couthon. En pleine semaine sanglante, ce Jacobin, républicain et patriote devra se réfugier en Suisse après avoir été condamné à mort par le Conseil de Guerre. Il ne sera amnistié comme tant d'autres qu'en 1880. Il décéde en 1883 et est inhumé au Cimetière du Père Lachaise.

 

 

Restant fort méconnu, il était un homme entier, généreux, ardent républicain et ne cachait nullement son combat politique révolutionnaire et jacobin, essayant à de multiples moments de sa vie de rallumer et de faire vivre la flamme jacobine et l'idéal démocratique de celui qui l'inspirait, c'est à dire Robespierre.

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

 

 

_____________________

(*)

http://darthe-payan-lejacobin.over-blog.com/article-felix-ayme-pyat-un-jacobin-a-la-commune-de-paris-72728949.html

 

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 14:04

 Des faits graves sont reprochés à un adversaire politique...

 

 Non ce n'est pas un bon dimanche ! On ne peut se réjouir, si les faits graves sont exacts, du désastre d'abord personnel, familial qui touche un adversaire politique !

 

Nous devons toujours combattre nos adversaires politiquement et idéologiquement et non pas faire réjouissance de ce qui les accable à tel ou tel moment de leur vie. Tous ceux qui viennent consulter ce blog savent que notre projet  politique républicain, socialiste et jacobin est à l'opposé de celui de Dominique Strauss-Kahn. DSK fait partie de nos adversaires politiques. Ceci dit : nous devons être prudents et respectueux de la présomption d'innocence. Nous pensons, à l'instant où nous rédigeons cet article, à la fois, à cette employée qui serait victime et aussi à DSk et à ses proches. Certains propos de grande joie et de grande réjouissance parce qu'un adversaire est à terre nous gênent et nous choquent !

 

Les médias vont tourner l'info en boucle et le buzz maximum se fera telle est la société du spectacle médiatico-politique dominante et de notre consommation de tout et de rien y compris dans la politique. Les idées, les valeurs, les principes, la vertu, les projets, l'homme politique, le citoyen,  la république sont de plus en plus réduits au minimum. Seul compte l'image, la contre image, le buzz et les faits les plus tordus ou nauséeux !

 

Nous ne nous plaçons pas dans une logique de justice militante et politique qui viendrait à la suite d'une justice médiatique qui n'est fait que de  lynchage et d'arbitraire !

 

Nous, Jacobins, nous souhaitions faire ce commentaire. Les faits reprochés à DSK sont graves et accablent la personne et ses proches. Il doit bénéficier de la présomption d'innocence. Laissons faire la police et la justice.  On n'est pas obligé de se réjouir des malheurs, des fautes, des accablements, des faits graves de nos adversaires politiques. On n'est pas obligé d'en rajouter ! Notre combat ne se fera pas sur une telle "affaire".

 

Nous mettons ci-après le commentaire de Jean-Luc Mélenchon au sujet de l'arrestation de DSK. Ce commentaire est  rapporté par l'AFP.

 

J'espère que nombreux s'en inspireront et que chacun gardera de la décence, de la mesure et que l'on respectera la présomption d'innocence et surtout que l'on combattra DSK sur le plan des idées, des projets et non pas sur les accablements qui le touchent !

 

Salut et Fraternité.

 

Par Sonia Bastille, Flora Del Campos, Fabien Darthé-Payan, Gilles Fabre, Jacques Fromentin, Olivier Lecoeur, Marie Perrone et Stéphane Thilliaz. (Tous Républicains socialistes et Jacobins.)

 

 

 

 

__________________________

 

Commentaire de Jean-Luc Mélenchon à l'AFP

 

"Jean-Luc Mélenchon s'est dit "consterné" et a appelé "à la retenue", dans une déclaration à l'AFP. "Je souhaite que ce soit faux car le viol est un crime. Il y aurait alors une victime", a-t-il poursuivi, estimant que "c'est déjà assez de l'humiliation que cette information provoque parmi les siens". "J'appelle à la retenue. Ne jugeons pas avant de savoir", a-t-il conclu."

 

 

____________________________________

 

 

 

 

 

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 19:38

 

Par Darthé-Payan

 

France Socialiste... puisque tu existes ! Ici et Maintenant ! Doux rêve... puis vint 1983 et le maintient du Franc dans le SME et le tournant européiste et de la rigueur. Vous savez la parenthèse jamais refermée ! Ces choix furent lourds de conséquences et surtout le choix européen et européiste nous le payons encore et toujours au prix fort !

  

 

1981 c'est certes les lois sociales (retraite à 60 ans, 5ème semaine de congés payés, 39 heures, lois Auroux, etc...) et les nationalisations mais 1981 c'est aussi après quelques menées sectorielles (Pierre Dreyfus 1981-1982) ou de politique industrielle volontariste (JP Chevènement 1982-1983), l'abandon de toute politique économique industrielle et agricole volontariste. Puis l'abandon de toute politique industrielle et agricole. Le plan n'est que coquille vide. Le choix de rester dans le SME en 1983 met fin au "socialisme à la Française" car la France par ce choix lourd de conséquences met un terme à sa souveraineté pleine et entière. Après c'est l'acte unique signé par Mitterrand, Fabius et Beregovoy avec Delors à la Commission qui n'est que pure formalité ! La pente est prise et se succède, le marché unique, le traité de Maastricht, le traité d'Amsterdam (accepté par Jospin), le traité de Nice, l'instauration de l'euro puis le TCE puis celui de Lisbonne. La boucle sera bouclée en 2015 lors de la mise en place du Grand Marché transatlantique. Le choix de 1983 est très lourd de conséquences et annonce l'abandon consécutif, permanent de souveraineté, le grand marché capitaliste de libre échange de la concurrence libre et non faussée, le coup d'état permanent de la commission, l'aval de l'Europe fédéraste a-républicaine et contre révolutionnaire. Bref, la Gauche et la Droite sont responsables que notre pays ne soit plus grand chose abandonnant sa souveraineté à un monstre technocratique et a-démocratique qu'est la Commission de Bruxelles. Croire que l'on va faire l'Europe sociale et démocratique (constituante européenne, réforme des statuts de la BCE, smic européen, veto ou retrait d'articles sur le traité de Lisbonne comme le proposent le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon) n'est fait que pour gagner du temps avec au final l'acceptation de l'UE, de l'euro et demain du GMT !

    

Différents aspects de la politique de la gauche au pouvoir durant le premier septennat de François Mitterrand furent un long renoncement ici sur l'abandon du Grand Service Public et Unifié de l'Education Nationale, là sur les politiques éducatives malthusiennes de la pédagogie de l'école destructurée. Enfin par les lois de décentralisation, la gauche remettait en cause l'unité et l'indivisibilité de la République issues de la Grande Révolution française.

 

Un des aspects de 1981, c'est la faible implication et la faible mobilisation du peuple dans la vie politique, civique et sociale. Aucune grève n'accompagne la gauche au pouvoir à l'inverse de 1936. Aucune mobilisation populaire en vue pour sortir le pays de la crise et relancer l'économie par la production comme au lendemain de la Libération.

 

La gauche fut orpheline d'un mouvement social, populaire et citoyen de forte ampleur permettant les transformations, les ruptures, les refondations nécessaires au pays et pour servir l'intérêt général ! Il manqua un esprit jacobin et une volonté de bâtir une France républicaine, socialiste, jacobine et souveraine !

 

 1981 fut un grand espoir mais aussi devint vite une grande désillusion et aussi une défaite idéologique face à la puissance des idées libérales et libertariennes chères aux classes moyennes et à la petite bourgeoisie urbaine et péri-urbaine. La classe ouvrière commença a quitté la gauche pour ne plus jamais y revenir !

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 16:40

 

 Par Darthé-Payan

 

 

Olivier Besancenot, le porte parole du NPA qui fût candidat pour la LCR en 2002 et 2007 a décidé(*) de ne pas se représenter à la présidentielle de 2012. Le candidat révolutionnaire de la Révolution guévarisme et par la rue a décidé de faire relâche électorale.

 

Un peu de lucidité et de réalisme personnels est à signaler dans le monde politique actuel bien friand de mégalomanie, de nombrilisme, de personnalisation outrancière et d'égo surdimensionné. Si, sur le plan personnel, notre révolutionnaire guévariste et pabliste devient donc lucide et réaliste et décide de se mettre en retrait, il n'en va pas de même des idées et de la stratégie du NPA qui elles atteignent bien souvent un haut degré de perfection dans l'irréalisme, le manichéisme, les propositions déconnectées de la réalité concrète des gens et fardées de tant et tant de dose d'idéologies guévariste, pabliste, anticapitaliste, antitout et aussi contre républicaine teintée fortement d'idéologie anti Etat-Nation.


Le NPA, le parti de la Révolution aura sans doute un autre candidat, moins populaire, moins médiatique que le gentil facteur qui passait fort bien dans la petite lucarne. Le NPA va-t-il proposer un candidat du mouvement social ? Va-t-il présenter un candidat issue des quartiers ?  Va-t-il faire causse commune avec la candidate de Lutte Ouvrière ? Va-t-il s'agglomérer au Front de Gauche et aux Alternatifs de la Fase désireuse de se faire cornaquer par le républicain dérivant gauchiste Mélenchon ? Va-t-il ne présenter ou soutenir aucun candidat - ce qui serait cohérent avec son refus de gouverner et de préférer la Révolution par la rue à l'inverse de celle proposée par les urnes  si chère au nouveau révolutionnaire du moment, le camarade  Mélenchon ?


Tant de questions et si peu de réponse... ! Le suspens va devenir intenable !


La défection électorale du révolutionnaire Besancenot va peut-être bénéficier à son camarade révolutionnaire (la révolution par les urnes) Mélenchon qui lui se fera adouber par les militants du PCF au mois de juin prochain.


Bien qu'aucune fumée blanche soit sortie des cheminées et fenêtres de la Place du Colonel Fabien(**) ni de celle du n°63 de l'Avenue de La République(**) prouvant que le Front de Gauche (PCF-PG) a enfin son programme populaire partagé, un boulevard devrait s'ouvrir à Mélenchon ! L'horizon des candidatures de la révolution s'étant éclairci, le président du PG et candidat du Front de gauche devrait se réjouir de la nouvelle situation. Mais pas trop et pas trop vite quand même car d'une part, il n'y a pas de vases communicants entre le NPA et le FDG et d'autre part, le vote utile en faveur du candidat socialiste jouera à plein ! La raison c'est la menace de l'attractive Marine LePen qui elle, après avoir engendré, semé, récolte les fruits électoraux dans toutes les couches sociales de manière générale mais surtout dans les classes populaires si chères à la gauche mais si souvent trahies, abandonnées, méprisées par cette même gauche préférant les classes moyennes et la petite bourgeoisie urbaine et péri-urbaine !


Mélenchon va chercher à courir après l'électorat du NPA et donc va un peu plus dériver encore vers le gauchisme, le pablisme, l'écolo-libertarisme. Toutes ces idéologies bourgeoises  sont pro européistes, fédérastes et contre républicaines et dénoncent depuis des lustres l'Etat-Nation !


Finalement, je vais regretter le petit facteur ! Dommage qu'il ne veuille pas sonner trois fois...


Salut et Fraternité.

 

Darthé-Payan

 

(*)

http://www.npa2009.org/content/olivier-besancenot-d%C3%A9cide-de-ne-pas-se-pr%C3%A9senter-%C3%A0-l%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-de-2012

 

(**)

Place Colonel Fabien est le siège du Parti Communiste Français. Celui du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon est situé au 63 de l'avenue de la République à Paris.

 

 

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 20:50

Par Darthé-Payan

 

  

Le 6 mai 1758, il y a 253 ans, naissait Maximilien Robespierre celui qui deviendra l'Incorruptible.

 

Je sais que la Droite l'a condamné depuis Thermidor et je sais aussi que beaucoup à Gauche l'ont aussi abandonné et condamné. Etre Jacobin est passé de mode dans la Gauche française toutes composantes confondues. Etre Robespierriste, il ne faut même pas y penser ! La gauche radicale comme la gauche libérale a épousé les thèses thermidoriennes qui décrivent un Robespierre, tyran et responsable de tout ! Ils rejoignent les thèses monarchistes, contre révolutionnaires voire Barruelistes !

 

Et pourtant, ici ou là, des citoyens anonymes, des historiens, quelques politiques, des professeurs, des étudiants, des artistes comédiens et interprêtes font rejaillir la flamme robespierriste et jacobine et s'approprient de nouveau le grand révolutionnaire !

 

Il y a un an, j'ai créé ce blog pour remettre au gout du jour et au centre de la vie politique et de la gauche Robespierre et l'idéal révolutionnaire, républicain, patriote qu'est le Jacobinisme. Ce blog proposait un réarmement idéologique et programmatique de la Gauche autour des valeurs, des concepts de la république et de l'idéal démocratique qu'expriment les Jacobins robespierristes.

 

 

 

 

 

   Robespierre, le Député qui devient l'Incorruptible

 

Robespierre était un humaniste épris de la philosophie des Lumières et de Rousseau. Il montra de manière constante son ardeur révolutionnaire, son idéal démocratique et patriotique. Il fit du Club des Jacobins, la société politique révolutionnaire majoritaire, unifiant les sociétés populaires de provinces et le centre des débats chaque jour plus fervents et féconds. Il fût un député tour à tour constitutant, conventionnel puis il fut élu président de la Convention puis membre du Comité de Salut Public.

 

 

 

 

 

Avec ses amis, Couthon et Saint-Just au Comité de  Salut public puis Lebas à celui de la Sécurité générale et Payan en tant qu'Agent Général,  il permit à la Révolution de triompher, d'être sauvée et lui fît  prendre un cours social, populaire et aussi universel.

 

 

 

 

Cette révolution sociale et populaire s'appuyait sur le peuple souverain et moblilisé. L'intérêt général, l'égalité des droits, la vertu et la morale républicaines furent les paradigmes du projet politique de Robespierre et de ses amis.

 

 

                

 

 

Cette marche en avant vers l'égalité réelle et la souveraineté du citoyen et ce cours nouveau social et populaire furent stoppés ! Ils le furent lors des journées confuses des 8 et 9 Thermidor de l'An II de la République. Le putsch des thermidoriens réussit, Robespierre et ses amis tués,  la révolution sociale et populaire pouvait être stoppée et bientôt la révolution tout court le fût ! La réaction thermidorienne, la contre révolution détruirent les Jacobins et leurs symboles et remis chaque jour un peu plus en cause la politique, les lois sociales et populaires qui furent votées et appliquées durant la période ouverte par la Convention montagnarde et le Salut public. La richesse opulante ressortie de son trou et nous vîmes muscardins, merveilleuses s'emparaient de la rue. Le Club des Jacobins fermé, les Thermidoriens qui avaient tués Robespierre et ses amis, arrêtèrent la révolution et liquidèrent la Convention.

 

______ XXX______

 

 

  Robespierre, le révolutionnaire, à la place des Grands Hommes - La Patrie reconnaissante.

 

 

A l'heure où Les Manuscrits inédits de Robespierre doivent revenir à la Nation ! de l'Incorruptible viennent d'être découverts et mise en vente par un descendant des Lebas, il serait utile que la Nation s'approprie ses documents  lors de leur vente qui doivent avoir lieu le 18 mai prochain. Ces documents de haute valeur historique et aussi politique doivent être portés à la connaissance des Historiens, des Chercheurs, des Etudiants, des Professeurs, des Elèves, des Politiques, de chaque Citoyen. Oui chaque citoyen doit en prendre connaissance !

 

 

 

J'espère aussi que les Frères Robespierre, Saint-Just, Couthon et Lebas auront un jour leur nom sur une plaque d'une artère ou une place de Paris. Pourquoi ne pas appeler la place du Marché Saint Honoré (endroit où se trouvait le Club des Jacobins à l'époque de la Révolution) Place Maximilien  Robespierre dit "l'Incorruptible" ?

 

J'espère aussi qu'un musée Robespierre verra le jour à Arras dans sa vie natale.

 

J'espère aussi que les 108 Robespierristes condamnés, tués et exécutés, à Paris, lors des journées des 9 et 10 Thermidor de l'An II de la République auront une sépulture digne ! Ce ne serait que justice pour ces grands hommes qui firent la Révolution et construirent la France. Une France républicaine, jacobine et universelle, celle du peuple souverain et citoyen qui mis un terme à l'Ancien régime et à la monarchie.

 

 

 

 

 

 

Je pense que Maximilien et Augustin Robespierre, Saint-Just, Couthon, Lebas, Hanriot et Payan doivent avoir les honneurs de la nation, de la patrie reconnaissance et entrer au Panthéon.

 

Je vais terminer mon billet en vous faisant partager un lien qui permettra d'atteindre le lien du discoursde Robespierre "Sur les principes de morale politique qui doivent guider la Convention nationale dans l'administration intérieure de la République. Il fût prononcé le 17 Pluviose An II de la République (05 février 1794) à la Convention.

 

 

Bonne lecture.

 

Salut et Fraternité.

 

D-P. 

 

 

Le lien pour atteindre le discours :

 

 

http://manifeste-jacobin.blogvie.com/files/2011/05/discours-de-robespierre-sur-les-principes-de-la-morale-politique.pdf

 

 

 

 

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 10:26

Par Darthé-Payan

Jean-Pierre Chevènement, ce matin, sur Europe 1, chez Jean-Pierre Elkabbach, a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2012. C'est une très bonne nouvelle. Enfin, il est possible à gauche d'avoir une alternative entre la gauche libertarienne et européiste (PS-EE-LV) et la gauche "radicale" (Front de Gauche, NPA,LO), tout autant européiste  que sa consoeur libérale mais par contre manichéenne et contre républicaine en diable et à forte dose.

 

Le Républicain Jacobin que je suis, aurait préféré qu'il y ait des convergences lancées par Mélenchon, Chevènement et Dupont-Aignan autour d'un sursaut républicain de Salut public. Ce blog y a fait maintes et maintes fois références et à plusieurs reprises a lancé adresses et appels en direction des intéressés. Chacun ira dans son coin à la candidature. Convergente et rassemblée, l'alternative républicaine de Salut public en aurait été que plus forte, plus visible, plus mobilisatrice.

 

Les choses étant ce quelles sont, j'accueille comme je vous l'ai dit au début de mon introduction, la candidature de Jean-Pierre Chevènement comme une bonne nouvelle et j'espère qu'elle permettra de mettre de l'espérance, de la raison, du sursaut républicain dans le débat politique.

 

Je suivrais avec attention et esprit critique la démarche et les propositions du candidat républicain Jean-Pierre Chevènement.

 

Salut et Fraternité.

 

Darthé-Payan

 

 

_____________________________________________

 

 

 

Chevènement sera candidat en 2012

 

 

Par P.R.

 

 

Publié le 4 mai 2011 à 08h56 Mis à jour le 4 mai 2011 à 09h29

 

Jean-Pierre Chevènement a fait sa déclaration de candidature pour 2012 sur Europe 1 mercredi.

 

Jean-Pierre Chevènement a fait sa déclaration de candidature pour 2012 sur Europe 1 mercredi. © Europe 1

 

EXCLU - Le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen veut "faire bouger les lignes".

 

"Je serai candidat" à la présidentielle de 2012, a déclaré Jean-Pierre Chevènement mercredi, sur Europe 1. Le président d'honneur du MRC avait déjà dit qu'il envisageait d'être candidat, mais sans l'affirmer formellement. Le MRC avait adressé fin avril à 600 élus locaux une lettre pour parrainer l’ancien ministre de l’Intérieur dans la perspective de 2012.

 

Son but, "faire bouger les lignes" :





Le sénateur des Territoires de Belfort tient à le préciser, il n'est pas candidat contre le Parti socialiste : "les socialistes auraient tort d'avoir peur, je veux leur bien, je souhaite qu'ils se mettent à la hauteur de la situation", a-t-il affirmé. Il souhaite plutôt s'inscrire contre "la perspective d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy", selon lui "un plan d'austérité à perpétuité".

Martine Aubry "ne sera pas candidate"

Mais Jean-Pierre Chevènement ne se prive pas pour autant de critiquer Dominique Strauss-Kahn, dont la candidature ne fait pour lui pas l'ombre d'un doute. Il s'en prend donc à la conception économique du patron du FMI, ainsi qu'à "sa vision de l'Europe comme une nation à construire", jugée "irréaliste".Quant à Martine Aubry, l'ex-ministre a confié qu'il "ne pensait pas" qu'elle se présenterait aux primaires socialistes en vue de 2012. "C'est mon intuition, si j'avais reçu une confidence je ne vous le dirais pas", a-t-il ajouté.

La perspective d'un nouveau 21 avril ne lui fait pas peur. "Le 21 avril n’existe que parce qu’il y avait à l’époque un Front national qu’on n’avait pas vu venir", a-t-il affirmé. L'UMP et le PS "devraient s’interroger d’abord sur leur responsabilité" dans la montée du FN, selon l'ex-ministre. Pour lui, "ce qui fonde le droit d’un candidat c’est l’originalité de son message, de son projet".

 

http://www.europe1.fr/Politique/Chevenement-sera-candidat-en-2012-525743/

 

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 18:48

Par Darthé-Payan

 

Les médias français s'en donnent à coeur joie et nous font manger du "mariage princier" matin, midi et soir depuis plusieurs jours. En ce 29 avril 2011, c'est le jour médiatico-planétaire pour le couple princier héritier de la Couronne Britannique. Les chaînes françaises de télévision du Service public rivalisent avec les chaînes privées. Le mariage princier  va tourner en boucle et pas seulement sur les chaînes d'infos. Kate Middelton et Prince William ne sont que les produits à la fois d'un système politique rétrograde, anti-républicain et contre révolutionnaire qu'est la monarchie héréditaire d'un côté et de la société du spectacle médiatico-politique de l'autre.

 

Il est anormal voire inquiétant que le service public de télévision de notre pays, que certains semblent l'oublier est une république, démocratique, indivisible, laïque et sociale, mettent des heures et des heures à l'antenne cette comédie monarcho-médiatique et fasse de cet "évènement" qui ne concerne que les sujets britanniques et des autres pays  du Commonwealth, le sujet principal et unique de l'information et servent jusqu'à plus faim et plus soif le spectacle nuptiale des futurs monarques britanniques.

 

Tout montre qu'en notre pays, la république n'est plus maîtresse chez elle ! Jour après jour, la République est bafouée, piétinée ou déconsidérée par des  médias, des politiques (rares exceptions !), des  intérêts particuliers, des communautés, des particuliarismes,...; Ici,dans ses valeurs d'égalité et d'unité, là dans tout ce qui fait que notre pays est libre, laïque et inspiré des Lumières, enfin dans le mépris de la souveraineté de notre pays et de son peuple citoyen.

 

Une monarchie s'installe celle de la dictature de la société du spectacle médiatico-politique et rien ne semble ne pouvoir l'arrêter.

 

La raison d'être de cette nouvelle "monarchie" qui a déjà transformé le citoyen producteur en citoyen consommateur est de faire revenir le citoyen à l'état de sujet . Une nouvelle contre révolution anti républicaine de surcroît !  Un retour à l'avant 1792  et à l'avant 1789 ! Le retour à l'Ancien Régime d'abord médiatico-politique en quelques sortes. Une première brêche qui ouvrira la voie à la restauration monarchique tant institutionnelle, que territoriales ou privilégiées.

 

Un hebdomadaire à grand tirage, comme Paris Match(*) pour ne pas le citer, parle du mariage du couple princier mais met en une de son dernier numéro l'épouse du Président de la République de notre pays. Encore et toujours du people et du sujet médiatico-politique à vendre pour sujets consommateurs !  En ces moments de monarchie médiatico-politique,  Paris Match(*) pourrait remplacer le titre : "La première dame s'engage" par :  " La Reine s'engage !" .

 

 

Patience ! Ce n'est qu'une affaire de temps !

 

 

 Cette nouvelle monarchie médiatico-politique (de droit divin ?)  bat son plein avec son phénomène de cour, ses privilèges, ses familles, ses héritiers !

 

Sujets, soyez assurés ! Votre voyeurisme, votre goût pour le nombrilisme peopolisé, pour un sujet-produit consommable et consommé,  seront satisfaits et  vous en aurez pour vos mirettes et aussi pour votre argent !

 

Monarques absolus de la société médiatico-politique, soyez rassurés ! Les chiffres d'audience et de vente sont  bons, les spots publicitaires vous dégageront des marges inespérées,  vous permettant  de vivre dans les nouveaux palais ou châteaux de votre nouveau royaume !

 

Le règne de la monarchie continue au Royaume-Uni et  c'est l'affaire des sujets britanniques ! Mais la monarchie médiatico-politique qui s'installe comme jamais en notre pays, cela c'est notre affaire ! l'affaire des citoyens français !

 

 

 

 

 

Prenons cette nouvelle Bastille, abolissons les privilèges et faisons la République une et indivisible, démocratique, laïque, jacobine et sociale, jusqu'au bout, partout et pour tous ! C'est le sursaut républicain de Salut public qu'il faut entreprendre ! C'est la Révolution  qu'il nous faut accomplir !

 

 En attendant que politiques et citoyens s'en saisissent et bien nous allons nous gavé de monarchie et de people quitte à en vomir !

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

 

 

(*)

http://www.parismatch.com/Journal/

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 15:17

Par Darthé-Payan



En cette année de célébration et de commémoration du 140ième anniversaire de la Commune révolutionnaire de Paris qui débutera le 18 mars 1871 pour s'achever, après la semaine sanglante, le 28 mai 1871, j'ai décidé de vous parler et de vous présenter un Jacobin de la Commune de Paris, Conseiller de cette commune révolutionnaire et du Comité de Salut Public qui administrait la nouvelle forme républicain et socialiste de la Commune révolutionnaire de Paris. Ce révolutionnaire, ce Jacobin, républicain et homme de gauche se nomme Félix Aimé Pyat. Il est fort méconnu et totalement oublié lorsqu'on rappelle les différents acteurs de la Commune révolutionnaire et de la vie politique tant de la Seconde république que de la Troisième République naissante.

 

   

 



Félix Aimé Pyat est na tif de Vierzon dans le Cher. Il vit le jour le 4 octobre 1810. Ce fils d'Avocat, après des études de Droit; devint Avocat à son tour mais très vite il se lance dans le journalisme. Il fût tour à tour et à la fois Journaliste, Auteur dramatique et homme politique. Il fut un Jacobin durant la Commune de Paris.

Avocat au barreau parisien, il délaisse les plaidoiries pour le journalisme. Il le devient au Figaro et au Charivari. Il intègre la Revue démocratique. Il sera l'auteur de pièces de théâtre, dont certaines sont jouées par l'acteur en vogue Frédérick Lemaître.
 

Après la Révolution de 1848, ce Jacobin, s'inspirant de l'Incorruptible et de l'idéal démocratique et jacobin de l'an II, mais aussi de Louis Blanc, fut désigné Commissaire dans le département du Cher par le Gouvernement Provisoire de la Seconde république. Il est élu député républicain de Gauche à l'Assemblée constituante de 1848. Il se fera remarqué par un remarquable discours sur le droit du travail en réponse à Thiers et à De Tocqueville. Il sera de nouveau élu l'année suivante mais cette fois comme député à l'Assemblée nationale Législative. Son aura s'élargira notamment auprès du petit peuple des ouvriers et des artisans mais également auprès de franges de la paysannerie locale.



Il participe aux émeutes du 13 juin 1849 et doit se réfugier en Suisse, puis en Belgique, du côté de Bruxelles et puis encore migrer et traverser la Manche pour s'établir à Londres.
 

Il profite de cet exil londonien, pour affirmer son projet politique révolutionnaire, républicain et jacobin. Remettant à l'ordre du jour, la politique de Robespierre et de la République montagnarde. Il fonde un parti révolution « La Commune Révolutionnaire » en références à la commune du 10 Août 1792, puis publie et diffuse de nombreux textes révolutionnaires.
 
Ces documents montrent une nette inclinaison républicaine, socialiste et jacobine. Il adhère à l'Association Internationale des Travailleurs (AIT) durant l'année 1864. Il ne reviendra qu'en France qu'en 1869.


Au lendemain de l'assassinat du journaliste Victor Noir en 1870, alors que le monde est de plus en plus incertain, il appelle à l'insurrection et doit de nouveau repartir en exil en Angleterre. Il sera condamné par contumace à 5 ans de prison pour la Haute Cour.

 

 



Après la proclamation de la République le 04 septembre 1870, il rentre en France et créé un journal Le Combat dont le titre résume tout. Quelques mois plus tard, le 08 février 1871, il est élu député à l'Assemblée nationale mais en démissionne le 03 mars. Il fondera un nouveau journal qui s'intitule : Le Vengeur qui sera vite interdit puis supprimé par les autorités politique et militaires de l'époque. Ce journal sera rétabli durant la Commune de Paris. Ces élans de plus en plus jacobins s'inspirant de Robespierre le feront élire comme membre du Conseil de la Commune de Paris. Il sera membre de la Commission exécutive et de celle des Finances et du Comité de Salut Public du 1er mai au 08 mai 1871. Il se fera le héraut de l'intérêt général, de la souveraineté du peuple parisien, de la république égalitaire et aussi du transfert des possessions privées vers la nation assemblée.

 

 

 



Il ne participera pas à ce que l'on appelle la « Semaine sanglante » et de nouveau s'exile à Londres. Il ne rejoindras la France qu'après l'amnistie de 1880 votée grâce à Jules Ferry. Félix Pyat sera de nouveau parlementaire. Il sera élu Sénateur du Cher en 1887 puis député des Bouches du Rhône en 1888, toujours homme de gauche, républicain, jacobin et épris de vérité et de justice. Il meurt le 03 août 1889 à Saint Gratien.
 


Outre les textes politiques, Félix Pyat, laissera à la postérité, diverses publications telles que :

  • Lettres d'un proscrit. La vile multitude. Le prince Tityre. Lettres à Barbès, à M. Chambord, 13 juin. Aux électeurs de la Seine, de la Nièvre et du Cher (2 volumes, 1851)

  • Loisirs d'un proscrit. Lettre au général Changarnier. Vive la République. Samedi et dimanche. Les carabiniers royaux. L'espion Schnepp (1851)

  • La Folle d'Ostende (1886)

  

            



 

ainsi que des pièces de théâtre :

  • ne révolution d'autrefois, ou les Romains chez eux, pièce historique en 3 actes et en prose, avec Théodose Baratte, Paris, Théâtre de l'Odéon, 1er mars 1832

  • Le Brigand et le philosophe, drame en 5 actions, avec un prologue en 2 parties, avec Auguste Luchet, Paris, Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 22 février 1834

  • Ango, drame en 5 actes, 6 tableaux, avec un épilogue, avec Auguste Luchet, Paris, Théâtre de l'Ambigu-Comique, 29 juin 1835

  • Les Deux Serruriers, drame en 5 actes, Paris, Théâtre de la Porte Saint-Martin, 25 mai 1841

  • Cédric-le-Norwégien, drame héroïque en 5 actes, Paris, Théâtre de l'Odéon, 26 février 1842

  • Mathilde, drame en 5 actes, avec Eugène Sue, tiré des Mémoires d'une jeune femme, Paris, Théâtre de la Porte Saint-Martin, 24 septembre 1842

  • Diogène, comédie en 5 actes, précédée d'un prologue, Paris, Théâtre de l'Odéon, 6 janvier 1846

  • Le Chiffonnier de Paris, drame en 5 actes et 1 prologue (12 tableaux), Paris, Théâtre de la Porte Saint-Martin, 11 mai 1847

  • L'Homme de peine, drame en 5 actes, 9 tableaux, Paris, Théâtre de l'Ambigu-Comique, 24 février 1885

Article rédigé avec le concours de différentes sources :

 

       Le dictionnaire de la Commune de Paris de Bernard Noël – Éditions Champs-Flammarion.

  • Le Dictionnaire Larousse du XIXème siècle.

  • L’encyclopédie Universalis.

  • Les archives municipales.

  • Les archives nationales.

  • Les archives de l'Assemblée nationale et du Sénat.


Prochainement, je vous parlerais de Jules Miot, autre Jacobin de la Commune de Paris et initiateur du Comité de salut public.

Salut et Fraternité.

D-P.

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 18:56

 
Par Darthé-Payan

Je profite de vacances en famille et donc une pause dans les commentaires et autres analyses de l'actualité notamment politique pour mettre en une de mon blog, l'excellent article qu'a consacré il y a un an, le blog des Editions Bérénice au sujet de l'ouvrage  de Thierry Renard : "Citoyen Robespierre, feuilleton radiophonique" qu'elles publièrent voilà quelques années.

Le livre est tout à fait remarquable et se lit comme un récit historique tout en faisant participer hier l'auditeur et aujourd'hui le lecteur, faisant d'eux (donc de nous) des citoyens assistant à (ou étant acteur de) la Révolution !

Thierry Renard est tout à fait remarquable, son texte, le déroulement de ce feuilleton historique et radiophonique se retrouve
à merveille dans l'ouvrage. Robespierre est présent, criant de vérité et de vertu. La Révolution est toute présente en lui.

Ce livre est toujours disponible aux excellentes Editions Bérénice.
 
Je recommande le livre de Thierry Renard "Citoyen Robespierre, feuilleton radiophonique" à tous ceux qui s'inspirent  politiquement de l'Incorruptible et de l'idéal démocratique du Jacobinisme et aussi tous ceux amoureux et passionnés d'Histoire, de la Grande Révolution française, des grands Hommes qui ont fait de notre pays, berceau des Lumières, de la Révolution et de République et de leurs universalités.

Je reproduis en intégralité la page de présentation ci-après.
 
J'espère que cet ouvrage fera partie de votre bibliothéque comme il orne la bilblothèque de ce blog.
 
Salut et Fraternité.


D-P.
 
 
 
___________________________________________
citoyen robespierre  

Citoyen Robespierre, feuilleton radiophonique
Thierry Renard
2004
161p. 
Collection Cétacé
ISBN 2-911232-49-6
Prix : 10€ 



En 1988, à la veille du bicentenaire de la Révolution, j'ai produit et animé un feuilleton radiophonique en 150 épisodes, Citoyen Robespierre. Toutes les archives sonores ont été perdues. Il m'a donc fallu, pour bâtir ce petit livre, réorganiser le TOUT, brouillons et notes, et inventer une autre manière de feuilleton...

Le temps ayant passé, je suis aussi plus libre, plus détaché, face à la gran
de figure de l'Incorruptible dont je reste, pourtant un fervent et sincère admirateur.

 "Je ne suis pas le défenseur du peuple ; jamais je n'ai prétendu à ce titre fastueux ; je suis du peuple, je ne suis que cela ; je ne veux être que cela ; je méprise quiconque a la prétention d'être quelque chose de plus."
Maximilien Robespierre 


L'auteur :

Né en 1963, Thierry Renard est d'abord comédien, puis poète.
 Il crée, avec Patrick Vighetti, une belle revue de poésie : Aube. En 1985, cet agitateur poétique fonde Laboratory, ancêtre de Pandora...

Cette association, qui considère l'écriture comme un moyen d'expression et d'intégration, repose sur un équilibre entre les marges et l'institution...


Emilie Grangeray, Le Monde, 14 mars 2003 

Table des matières :

Salut au lecteur ! de Jean-Michel Platier

Robespierre le constant, préface de Valère Staraselski

Citoyen Robespierre, par Thierry Renard


Annexes :
-
Discours prononcé dans la séance du 8 Thermidor an II par Maximilien Robespierre
- Constitution du 24 juin 1793
-
Après la mêlée, Manifeste par Bernard Giusti, Jean-Michel Platier, Thierry Renard, dans la nuit du 28 au 29 novembre 2003

 
 
Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 16:27

Par Darthé-Payan

 

Plusieurs médias(*) ont annoncé que divers documents de travail de Robespierre (restés inconnus jusqu'alors) vont être  mis en vente le 18 mai prochain chez Sotheby's à Paris.

 

Ces documents conservés, par des descendants de son ami, le député Conventionnel Philippe Le Bas, vont du discours de 1792 contre la guerre à celui du 8 Thermidor de l'an II de la République.

 

 

  pour la création du musée Robespierre      Robespierre

 

 

Ces manuscrits estimés de 200 000 à 300 000 euros ne doivent pas être acquis par des intérêts privés qui soit les garderont comme une 'relique", soit les revendront à "je ne sais qui" ou encore spéculeront sur ses documents d'une haute valeur historique et aussi politique.

 

J'espère que ces documents inconnus (Discours, fragments, articles, notes, lettre)  écrits de la main de l'Incorruptible seront acquis par la Bibliothèque Nationale de France ou le Musée Carnavalet ou encore les Archives Nationales ou directement par le Ministère de la Culture. Ces documents font partie du patrimoine historique, politique et national de notre pays. Les Historiens, les chercheurs, les professeurs, les étudiants, les lycéens, les collégiens, l'ensemble des citoyens doivent en prendre connaissance. La Nation doit en être propriétaire !

 

 Ils sont une mine d'or pour l'Histoire de notre pays, pour l'Histoire de  la Grande Révolution Française et aussi pour ceux qui s'inspirent de l'idéal Jacobin et Robespierriste. Ils apporteront sans aucun doute un éclairage, des éléments supplémentaires sur l'action politique de Robespierre et notamment dans les derniers temps aux heures "torides" et confuses en Thermidor.

 

Salut et Fraternité.

 

Darthé-Payan

 

 

_________________________

 

Le texte de la dépêche de l'AFP.

 

"Un ensemble de papiers de travail de Robespierre, écrits par le chef des Jacobins au plus fort de la Terreur et restés inconnus jusqu'alors, estimé de 200 000 à 300 000 euros, sera mis en vente le 18 mai chez Sotheby's à Paris.

 

Ces 113 pages de brouillons, biffées, barrées, corrigées, de la petite écriture bien lisible de Robespierre ont été rédigées entre janvier 1792 et juillet 1794, précise le communiqué de la maison de vente.
L'ensemble de ces écrits de Maximilien Robespierre, né en 1758 à Arras et guillotiné en juillet 1794 à Paris, ont été conservés durant plus de deux siècles par les descendants de son ami Le Bas.
Ce sont les manuscrits de premier jet d'un des plus féconds penseurs de la Révolution, du "Discours des Jacobins sur la Guerre" le 25 janvier 1792 à celui qu'il prononce la veille de sa mort, le "Discours du 8 Thermidor", le 26 juillet 1794. L'ensemble réunit les fragments de cinq discours et quatre articles, ainsi que des notes éparses et une lettre à un correspondant inconnu sur le fond de sa philosophie : le rapport difficile entre Bonheur et Liberté.
AFP"
 
________________________

 

 

  (*) Outre l'AFP, le Figaro, la RTBF, l'Observateur de Beauvais ont annoncé l'information.

 

________________________

 

 

Pour en savoir sur Robespierre et les Jacobins :

 

http://www.amis-robespierre.org/

 

http://www.rondelot.com/spip.php?rubrique2

 

http://ahrf.revues.org/

 

http://www.antoine-saint-just.fr/association.html

 

http://revolution-francaise.net/

 

http://ihrf.univ-paris1.fr/

 

 

Pour en savoir plus sur Philippe Le bas.

 

L'excellent ouvrage de l'ami  Alexandre Cousin. Ce livre "Philippe LeBas-Augustin Robespierre : Deux météores dans la Révolution Française" est paru voilà une année aux Editions Bérénice.

 

 

 

http://alexandrecousin.wordpress.com/philippe-lebas-et-augustin-robespierre-deux-meteores-dans-la-revolution-francaise/

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche