Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:37

Par Sonia Bastille et Darthé-Payan

 

  Le sommet Européen de Bruxelles(1) a accouché d'un renforcement de la Zone euro élargie aux pays qui le souhaitent. La Grande Bretagne a déjà décidé de ne pas en être. D'autres pays, pour pouvoir s'engager pour la suite, ont besoin de la consultation de leur parlement (Hongrie, République Tchèque, Suède et Danemark). Pour le Danemark un système dérogatoire est ajouté. Ce sera donc une Union Européenne à deux vitesses. Une union à 28 (les 27 pays actuels plus la Croatie qui rentre dans l'union le 1er juillet 2013) d'une part et la Zone euro intégrée avec une base de 17 à 23 pays adhérents, d'autre part. L'accord de jeudi en cours de finalisation juridique aujourd'hui, concernera sans doute au final 26 des 27 pays de l'actuelle Union Européenne. Seul, le Royaume-Uni,  manquera à ce "bel" ensemble intégré européen !

 

C'est Angela Merkel qui a remporté la mise et la France n'a pu que suivre. Un pays a refusé ce processus intégrationniste et d'unicité, remettant en cause, encore un peu plus loin, la souveraineté des Etats-Nations ; c'est la Grande Bretagne du Premier Ministre Cameron. Chapeau bas Mister Cameron !

 

 

  Sur le cadre juridique, bien que ce soit encore relativement flou, Il est fort possible que l'on ne remette pas complètement en cause les traités de l'Union et que l'on se dirige vers un accord-cadre intergouvernemental appelant une simple révision institutionnelle ou de simples modifications des traités par voie parlementaire.

 

Cet accord(1) est un renforcement du gouvernement de la zone euro avec un cadre juridique et de sanctions renforcées et leur judiciarisation en cas de non respect des engagements budgétaires (strict respect du Traité de Maastricht et de "la règle d'or" (a intégré dans le plus haut degré institutionnel de chaque pays)). Les Eurobonds sont abandonnés. Le FESF(demain le MES) sera adossé à la BCE. Les attributions de la BCE ne seront pas modifiées versera au FMI qui reversera aux États.. Le FESF sera abondé par les États. Les banques du secteur privé marchand ne seront pas mises à contribution pour le financement du FESF.

 

Cet accord renforce l'Allemagne et aussi montre que le sauvetage coûte que coûte de l'euro et de la zone euro sont bien plus importants que la souveraineté nationale des Etats-Nations ou que des économiques productives. Cet accord ne résousabsolument en rien la "crise de la dette" ni de la - des pays membres de l'Union Européenne ! Bien contraire, il les aggrave !

 

 

  Le seul qui se bat réellement pour conserversa souveraineté nationale c'est le Premier Ministre Britannique Cameron(2) ! Il est certes libéral et sans aucun doute protège t-il le marché de la City. Cameron protège aussi ses intérêts économiques globaux et notamment son indépendance nationale, son budget et sa souveraineté monétaire. Le Royaume Uni  a donc des marges de manœuvre que les pays adhérents à la « nouvelle » Union Européenne intégrée n'auront pas ou n'auront plus !

 

Le Premier Ministre Britannique David Cameron(2) a défendu les intérêts de son pays qui prennent appui sur la City. Il est certes libéral mais il est pour une forme de souveraineté nationale dans le cadre du capitalisme. Nous aurions préféré qu'à la place d'un dirigeant d'un Etat monarchique, ce soit  le Président de la République Française qui s'oppose à cette nouvelle intégration européenne et fédérale ou qu'encore à la place d'un libéral Britannique, ce soit des républicains socialistes ou gaullistes, mais hélas, pour ces derniers, il y en  a de moins en moins en France et donc ne gouvernent pas la destinée de notre pays ! Nicolas Sarkozy, le Président de notre République,  n'est même pas capable de défendre la souveraineté de la France dans cette affaire européenne pas plus que la place financière de Paris d'ailleurs ou que notre état providence issue du Conseil National de la Résistance (CNR) ! Au moins le Premier Britannique Cameron défend la souveraineté de son pays et de sa place forte ! Cela ne peut pas plaire à certains mais c'est ainsi...!

 

 

  Il est temps de se rendre compte que l'UnionEuropéenne procède par intégration successive puis unicité successive dans l'unique but de dépasser (je suis gentille là ! ce serait plutôt détruire !) les États-Nations et donc en premier lieu leur souveraineté. Nous avons eu l'intégration et l'unicité économique (Marché commun, CEE, acte unique déroulant le marché unique), puis l'intégration et l'unicité monétaire (Serpent monétaire, Système monétaire Européen, écu, Euro monnaie commune, BCE, Euro monnaie unique). Nous avons maintenant l'intégration budgétaire et l'unicité budgétaire à marche forcée (Critère de Maastricht, Mise sous tutelle, gouvernement de la Zone euro,"règle d'or", accords de Bruxelles). Cette union lamine la souveraineté nationale (et aussi populaire qui nous vous le  rappellons pour notre pays se confondent depuis 1789 et surtout 1792 !). Continuer à croire que l'on peut obtenir de l'intérieur, les convergences pour une Europe plus démocratique et sociale, pour une modification des missions de la BCE ou je ne sais quoi d'autre... et bien c'est demain se réveiller pieds et poings liés au système fédéraliste et supranational européen et après-demain transatlantique avec la somme de désillusions et aussi de régressions sociales et démocratiques.

 

David Cameron(2) avait reçu mandat du Parlement (Chambre des Communes) pour rester ferme sur la souveraineté de son pays en matière monétaire et budgétaire mais aussi en matière de protection de la City ! Il a tenu bon ! Les Sujets Britanniques souhaitent cette distance avec l'UE et l'euro et cela depuis Maastricht et aussi les Traités d'Amsterdam et de Lisbonne. Ils ont toujours obtenu les dérogations, les exemptions et les non assujettissements en préalable à leur signature des traités ! La position du Premier Ministre Britannique David Cameron est conforme à ce choix..

 

Nous nous rappelons un propos de Jean-Luc Mélenchon, alors Sénateur socialiste de l'Essonne et chef de file du camp des "Non" socialistes, en Juin 2005 au Grand Jury RTL Le Monde dans le quel il disait à propos de Monsieur TonyBlair, alors Premier Ministre travailliste du Royaume Uni : "Qu'il était le seul à s'être battu"à propos des questions agricoles lors du Conseil Européen (qui venait à la suite du vote négatif des Français sur le TCE) ! Les autorités Britanniques se sont toujours bien battues pour leur souveraineté face aux évolutions fédéralistes européennes. David Cameronest certes un libéral mais on ne peut pas lui retirer qu'il s'est battu et bien battu pour la souveraineté monétaire de son pays et de celle de la City !

 

Comme Blair en 2005, David Cameron s'est bien battu !

 

En cela la position du Premier Ministre David Cameron est une piste à suivre. Elle ouvre la voie au retour à (de) la souveraineté nationale, monétaire et budgétaire pour notre pays !

 

Si vous avez aimé l'Union Européenne, vous allez adoré la « nouvelle » Union Européenne intégrée de la Zone euro avec des États sans souveraineté ! Après l'intégration et l'unicité économique (le marché unique), puis l'intégration et l'unicité monétaire (la monnaie unique), vous allez avoir l'intégration et l'unicité budgétaire (le budget unique) !

 

  Pour notre part, nous pensons qu'il est temps de larguer les amarres ! A nous, Citoyens, ardents Républicains, jacobins et souverains de mettre en perspectives la reconquête de la souveraineté nationale, monétaire, budgétaire et économique de notre pays. Cela passe par un sursaut Républicain de Salut public et la sortie de la France de l'Union Européenne et de l'euro.

 

Salut et Fraternité.

 

Sonia Bastille et Darthé-Payan

 

 

____________________________

(1)

http://www.2424actu.fr/actualite-economique/sommet-de-bruxelles-un-accord-a-23-sans-la-grande-bretagne-3274105/#read-3274105

 

(2)

http://www.2424actu.fr/actualite-economique/grande-bretagne-le-non-de-cameron-a-bruxelles-divise-la-coalition-gouvernementale-3278828/#read-3278752

Partager cet article

Repost 0
Sonia Bastille et Darthé-Payan - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

DAELIII 18/12/2011 16:09


Alors faites référence au site de l'UPR de M. F. ASSELINEAU, le seul parti politique qui établisse sans ambiguïté que rien n 'est possible sans, en préalable, la sortie de l'union "européenne".
Toutes les promesses d'action faites par tous les autres partis sont des mensonges puisque la totalité du spectre des actions gouvernementales possibles est aujourd'hui, après 54 ans d' "europe"
dans la main des eurocrates. Sans sortie de cette "europe" vassale des USA rien n'est possible. Il faut le dire et le redire.

Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche