Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 09:27

Par Sonia Bastille

 

 

A propos de l'émission "Mots croisés" de Lundi soir sur France 2 et ceux qui ont trouvé Jean-Luc Mélenchon, le Président du Parti de Gauche un peu effacé, je répondrai que le problème ce n'est pas de savoir si Jean-Luc Mélenchon était en petite forme, parce que fatigué (c'est possible. Les campagnes électorales usent tout à chacun !) mais de savoir pourquoi, Jean-Luc Mélenchon, au "même titre" que les autres intervenants (Morano, Duflot, Désir,...) s'est laissé empaqueté, baladé par la responsable du FN tout en facilitant le travail à cette dernière ?

 

 

 

Je pense tenir le début d'une réponse, malheureusement, en ce moment et pas seulement lors de l'émission de "Mots Croisés" mais de manière générale, C'est Marine LePen qui mène le jeu, la bataille idéologique et gagne sur ce dernier point. Elle est tantôt sur le terrain de la droite mais de plus en plus sur le terrain de la gauche. Ces cibles sont définies : les classes populaires (ouvriers) mais aussi les agents de la fonction publique, les syndicalistes.

 

 

 

Si en 2006-2007, Sarkozy a gagné la bataille idéologique et culturelle lui permettant de gagner la bataille politque et électorale. En 2011, il est clair, que Marine LePen, engage ce combat idéologique et culturel (souvent à fronts renversés !). Est-ce comme il y a 4 ou 5 ans la Gauche, y compris la Gauche "radicale" va se laisser démonter, piller idéologiquement et culturellement ? Est-ce que comme il y a 5 ou 6 ans, elle va laisser le terrain (bassins ouvriers, campagnes, république, nation, laïcité, pouvoir d'achat à l'extrême droite ?) à l'extrême droite comme elle avait laissé à la Droite le terrain des idées durant la campagne présidentielle de 2007 ?

 

 

 

Qu'envisage de faire la gauche en général et la gauche "radicale" en particulier sur la question européenne (retrait de l'UE, sortie de la France de l'UE et de l'euro ?) ? sur la question républicain et laïque ? sur la question de la sûreté des personnes et des biens ? sur la question sociale du pouvoir d'achat et de la vie chère ? Sur la question de l'avenir industriel et agricole de notre pays ?

 

 

 

La gauche va-t-elle préférer le monde citadin et son bien être aseptisé et écologisé à l'emploi industriel et agricole, à la production de richesses et la réalisation d'infrastructures développant le pays ?

 

 

Toutes ces questions, il y a urgence à y répondre ! Sursaut républicain, laïque et jacobin !

 

 En attendant, c'est la "Marine" qui mène le bal !

 

Salut et Fraternité.

 

Sonia Bastille.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 70 02/04/2011 15:02


Je crois que les syndicats et mon syndicat, la CGT, se rendent compte de l'influence grandissante de Mme LEPEN sur ses adhérents.

J'ai eu un échange énergique hier avec mon secrétaire départemental qui faisait parti du comité d'accueil du syndicaliste cégéto-frontiste mosellan.

Je reprochai notamment que 80% des interventions médiatiques de la CGT de ce dernier mois étaient par rapport à ce problème sérieux.

Mais nous n'apportons aucune réponse à l'influence frontiste si ce n'est l'exclusion des membres qui seraient sensibles à ces idées.

Face à notre impossibilité, consciente ou non, de donner une autre perspective économique, nous, à la CGT, semblons rejouer la petite musique de SOS Racisme des années 80.


morel 01/04/2011 23:55


Il y a un travail sérieux à réaliser pour remettre en selle un devenir autre que les crises du capital. La crédibilité d’une solution sociale a été largement mise à mal par ceux dont l’étiquette
porte le nom (socialisme, communisme) tant au plan pratique (notamment lorsqu’ils ont le pouvoir mais par adaptation aussi lorsqu’ils ne l’ont pas : retraites, U.E…)
Faut-il pour autant, nous rebattre les oreilles avec le thème d’un FN ou son leader, tel le Christ, « en gloire » ?
Il suffit assez de leur promotion par les médias liés aux possédants. Suffit aussi d’appeler la fille de son père par son prénom. Elle est le représentant d’un courant politique et pas le plus
sympathique. Un point c’est tout.
Le FN et dans ce cadre, ses représentants ont une histoire qui ne les situent ni dans le camp de la République, ni dans celui de la classe ouvrière (un de ses représentants nationaux, détenteur par
ailleurs d’un mandat électoral a fait l’objet d’une vidéo récente circulant sur le net avec crâne rasé, salut et drapeau nazi…beaucoup pour un parti qui se veut respectable et est obligé d’avancer
qu’il sera exclu).
Il recèle bien sûr des fractions fascisantes mais me semble plus proche des thèses PSF du colonel de la Roque , la France (effet de son terreau républicain, sans doute ) n’a jamais produit un parti
fasciste digne de ce nom. D’où l’inanité des tactiques de lutte « anti-fasciste » (mais on peut aussi se demander si elles ne sont pas destinées à le servir…). Mitterrand qui était un bourgeois
intelligent misait sans crainte sur Le Pen : « c’est un notable ».
Concernant le dernier vote, le trait majeur, il faut le répéter, c’est l’abstention qui, ironiquement, concrétise le slogan de Jean-Luc Mélenchon, puisqu’il est aussi concerné.
Dans ce cadre, la relative « percée » du FN provient du fait qu’il….perd moins de voix que ses concurrents (plus de 15000 relativement à la dernière élection, des centaines de milliers au regard
des précédentes cantonales).
Si l’on regarde objectivement du côté « doctrine », c’est le vide : au sens propre sur le site Fn.
Reste, toutefois, des propositions non étayées et à l’emporte pièces de son chef et la permanence d’une obsession de l’immigré.
Pas ou peu de « bras », des candidats parfois inconnus ne faisant pas campagne. Des cadres diminués en nombre et encore secoués par les crises à répétition de ce parti. Un taux d’endettement élevé
(le contraire de sa famille dirigeante), dont la plus significative au regard de la posture « sociale » de sa chef est celle à l’égard des ASSEDIC. Un mode classique de fonctionnement type droite
autoritaire aggravé par la transmission du pouvoir par filiation.
Tout ceci conduit à s’interroger si nous ne connaissons pas un mouvement de même destinée que le général Boulanger ou Poujade.
Ce qui souligne l’indigence sous tous aspects de notre propre camp où le vrai problème doit être situé.


Jacques Fromentin 01/04/2011 15:57


L'analyse que fait Sonia Bastille est tout à fait pertinente. La gauche ne voit pas que le FN lui pique sa base électorale, son corpus idéologique et bientôt son programme. Marine Lepen n'a t-elle
pas dit qu'elle était pour la nationalisation des banques et d'EDF ? Bref, sur la gauche dans son ensemble ne réagit pas et bien, elle va se retrouver à poils !

Bonne journée.


demetrio 01/04/2011 04:48


Oui, je partage votre analyse : le FN mène le bal !
Pour resumer : les classes populaires n'en peuvent plus de la crise économique qui rend difficile leur quotidien ! Or qui parle de cette situation ? Marine ! et pour ma part je crains que si, par
notre malheur, elle affine son "analyse" économique, elle pourra remporter la mise en 2012 !!!! Et pendant ce temps là, les ravis de la crêche du blog de Melenchon continuent à se disputer pour
savoir qui du PCF ou du PG a fait le meilleur score aux cantonales !

salut et fraternité
demetrio


le journal de personne 31/03/2011 00:07


28 march

Et on se bouscule pour jouer dans le film où tout bascule.
On peut dire tout et le contraire de tout : tout le monde s’en fout
On nous a menti, cette vie ne vaut pas la peine d’être ravie.
Est-ce le commencement de la fin ou la fin des fins ?

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/28-march/


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche