Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 15:17

Par Darthé-Payan

 

Le Camarade "Méluche" comme l'appelle affectueusement ses camarades est présent dans deux journaux  : Causeur.fr sous forme d'entretien (1) et Libération (2) sous la forme d'échanges avec Jacques Juillard à propos de la question du populisme et de la question cornélienne au demeurant : "Le peuple a-t-il toujours raison ?".

 

Décembre 2010 · N° 30

 

 

 

Dans le mensuel Causeur.fr, Jean-Luc Mélenchon tient un discours ardemment républicain et sans ambages. Je laisse les petits camarades du PG et du Front de Gauche découvrir la suite de l'entretien - dont je mets le lien qui permet d'atteindre l'extrait - en s'abonnant - comme je l'ai fait voilà plus d'un an - au mensuel qu'anime notamment Elisabeth Lévy.

 

« Je suis le bruit et la fureur, j’ouvre les portes à coups de pieds! »Causeur.fr que certains  petits camarades zélés du PG et des commentateurs - gaucho-libertariens et communautaristes - postant leurs prose sur le blog de Jean-Luc Mélenchon (3) classèrent, Causeur.fr,  à l'extrème droite en l'affublant d'être raciste, identitaire, sioniste, xénophobe, islamophobe, frontiste. Bref, la preuve qu'ils ne le lisaient pas. Car Causeur.fr est un très bon journal républicain et en plus il est loin de la pensée dominante de gauche et de droite, de la bien pensance, du politiquement correct qui remettent en cause la République. 

 

Ils doivent avoir l'air malin, ces petits camarades et posteurs zélés.

 

 

Bizarre, il y a silence "radio" de la part de ces militants comme du site du PG sur l'entretien que donne Jean-Luc Mélenchon au mensuel Causeur.fr.  Cela ne me surprend pas ! Mieux vaut cacher les choses, ne pas en parler car "Méluche" dans Causeur.fr et bien cela remet en cause pas mal de leurs préjugés manichéens de petits gauchards !

 

 

Pour ce qu'est de l'entretien échange dans Libération - dont j'invite également les Camarades du PG à bien le lire -  quelque chose me dit qu'ils vont  plus en parler et même en publier les extraits ou la totalité.

 

 

Pour ce qui est du contenu de l'échange, sur le fait de savoir si le peuple a toujours raison ou pas et sur la notion de populisme, le Républicain socialiste et jacobin que je suis, boit du petit lait en lisant les propos et l'argumentation de Jean-Luc Mélenchon. Ce que dit "Méluche" je le partage totalement, je le fais mien et j'espère que cet échange réveillera la gauche en général et la gauche radicale en particulier (NPA, FDG, PG, PCF, MRC) autour de la notion de souveraineté du peuple et qu'elle appliquera ce que Jean-Luc Mélenchon retient du grand Jean-Jacques Rousseau : "De Rousseau, je retiens que l'idée de République jaillit du pouvoir de chacun. La loi est légitime parce qu'elle naît de tous, de la volonté générale et s'appliquera à tous". Bref, la loi est l'expression de la volonté générale et cette volonté générale est celle du peuple souverain exprimée par l'intermédiaire de ses représentants élus, ses mandataires que sont les parlementaires.

 

 

 

Tout cela prend tout  son sens quand par exemple la loi républicaine de la laïcité de 1905 ou la loi républicaine contre "la burqà" ou encore  la loi républicaine sur la circulation en ville  -  lois  légitimes parce que nées  de tous, de la volonté générale et s'appliquant  à tous" ne sont pas respectés par des intérêts particuliers, des intérêts communautaires et religieux.

 

J'aurai aimé que la gauche, toute la gauche, y compris certains responsables ou élus parisiens du PG en pensent la même chose, face, leurs, les propos du Camarade Mélenchon mais certains - parce qu'une leader de l'extrème droite (Marine LePen) a dénoncé les prières dans la rue - en y ajoutant une provocation  à la quelle le petit monde politique a répondu et la gauche est  tombée  dans le piège que la responsable du FN avait tendu, en parlant plus des propos "occupation" que du non respect des lois républicaines de la laïcité, de la circulation urbaine, de l'ordre public.

 

A noter que Jean-Luc Mélenchon rappelle qu'en 2005 à 55 % le peuple Français, avait rejeté la constitution européenne qui lui sera quand même imposée en 2007.

 

 Ce rappel doit être incessant, constant parce que la souveraineté du peuple a été violée et que l'Europe UE est de faite illégitime !

 

Pour terminer ma courte analyse sur l'échange entretien et de ce qu'a dit Jean-Luc Mélenchon, j'émettrais  une réserve, une critique sur sa proposition rengaine "Sortir du Traité de Lisbonne". Mélenchon s'est très bien que cela ne veut rien dire car sortir du Traite de Lisbonne ne veut pas dire sortir de l'Europe libérale, fédéraste, du libre échange et de la Commission oligarchique de Bruxelles, ni de sortir de l'Euro. Avant Lisbonne, il y avait la tentative du TCE, rejeté par les peuples français et néerlandais mais encore avant, il y avait le traité de Nice, de Dublin , d'Amsterdam, de Maastricht, l'acte unique mettant en place le marché unique de la concurrence libre et non faussée, la fin des frontières et le refus du protectionnisme et encore avant le Traité de Rome qui jette les bases de l'Europe libérale, de la libre concurrence, de la fin de la souveraineté des nations et du peuple citoyen.

 

 

Camarade, "Méluche", il ne faut plus tergiverser ! Il faut oser franchir le Rubicon et mettre en perspectives la sortie de notre pays de l'UE, de la BCE (et donc de l'Euro), du GMT et du FMI. Notre pays, la France, Etat-Nation, notre patrie républicaine (et révolutionnaire) doit reconquérir sa pleine et entière souveraineté politique, monétaire, financière, parlementaire, législative, culturelle. Le peuple Français citoyen doit lui aussi reconquérir sa pleine et entière souveraineté en exigeant la sortir de la France de l'UE, de la BCE, de l'Euro, du GMT et du FMI.

 

 

La révolution citoyenne que Jean-Luc Mélenchon appelle de ses voeux ne se fera qu'à ce prix et à cette audace politique vertueuse du sursaut républicain autour de la souveraineté tant nationale que populaire. J'ai dit.



 



 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

 _____________________

 

 

Je suis du peuple, je n'ai jamais été que de là, je ne veux être que cela; je méprise quiconque a la prétention d'être quelque chose de plus.
Discours aux Jacobins, le 2 janvier 1792.
Citations de Maximilien de Robespierre


 

 

«Je suis du peuple. Je n'ai jamais été que de là. Je ne veux eêtre que cela. Je méprise quiconque a la prétention d'être quelque chose de plus. »Maximilien Robespierre (Discours aux Jacobins- 02 janvier 1792.).

 

 

___________________________________________

 

(1) http://www.causeur.fr/je-suis-le-bruit-et-la-fureur-j-ouvre-les-portes-a-coups-de-pieds,8025

 

(2) http://www.liberation.fr/politiques/01012310640-le-peuple-a-t-il-toujours-raison

 Le mieux c'est de se procurer le journal papier de l'édition de ce mercredi 30 décembre 2010.

 

(3) Blog de Jean-Luc Mélenchon, après avoir été ostracisé par certains commentateurs et petits adhérents zélés du PG, j'ai été déclaré persona non grata, tricard et blacklisté sans aucune explication aucune !

 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Damien Delaporte 02/01/2011 16:28


Je trouve votre billet un peu trop ironique et dur avec vos anciens camarades du PG.

Si l'entretien de JLM qui répond à Jacques Juillard est très intéressant, par contre celui de Causeur.fr, je ne pourrrais pas en juger car je ne lis pas ce journal droitier et identitairement connu
comme trop défenseur d'Israêl. Je ne veux pas m'abonner.Donc, je m'en passerais.

En tous cas, j'espère que JLM sera le candidat du FDG et qu'il permettra de redonner espoir.


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche