Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 18:57

 

Avertissement :

 

 

Citoyens, Compatriotes, Chers lecteurs,

 

Etant indisponible pour de longues semaines, le Citoyen Darthé-Payan, le Jacobin, nous a sollicités pour  que nous participions à l'animation de son blog durant son absence afin que cet outil de communication et d'éducation populaire ne périclite pas.

 

Nous avons accepté et nous essaierons de publier régulièrement des articles et notes toujours dans l'esprit républicain jacobin de Darthé-Payan.

 

 

Darthé-Payan et nous trois vous remercient par avance de votre soutien, de votre venue et de votre participation à la vie et la diffusion des idées républicaines socialistes et jacobines présentes et proposées sur ce blog.

 

 

Salut et Fraternité.

 

Gilles, Philippe et Sonia.

 

 

 

_________________________________________________

  

Perce-Neige, Quartidi, 4 Pluviôse, An CCXIX de la République

 

 

 

Par les citoyens Gilles, Philippe et Sonia

 

                           

 

Ca y est, Mélenchon est candidat à la Présidentielle pardon candidat à la candidature.

 

 

Nous avons vu que lui dans les médias depuis jeudi dernier et fort sympathique qu'il puisse paraître et bien nous sommes rasasiés, saturés de son discours prônant la révolution citoyenne.



 

Nous disons prônant la révolution citoyenne car son programme (et encore est-ce un programme ?), plutôt ses déclamations verbeuses et ses périphrase constituent son unique programme et ne sont vraiment pas à la hauteur de l'exigence révolutionnaire.

 

Bien servi par les médias, le Candidat "Mélenchon présidons"fait des déclarations qui sont plutôt du domaine de l'incantation ou du péremptoire plutôt que des propositions programmatiques réfléchies, chiffrées, argumentées tirées d'une projet politique cohérent. Ces exclamations ou proclamations verbeuses sentant bon un gauchisme bien pensant  peuvent enivrer certains militants bigotiers mais, par contre, laisse de marbre la majorité de nos concitoyens.

 

Le programme du camarade "Méluche" c'est la révolution citoyenne. C'est son dada !

 

Nous pensions qu'alors il mettrait tout en oeuvre sur le plan idéologique, politique, programmatique et stratégique pour le porter, pour le faire aboutir.

 

Et là patatras nous tombons de haut. Non, pas de très haut quand même car nous savions ce qu'il allait arrivé au PG et à  son projet. Nous avons été durant deux ans membres du PG comme d'ailleurs l'ami Darthé-Payan, le jacobin qui convalescent aurait pu signé cette tribune.

 

Melenchon veut la révolution citoyenne et propose un processus constituant avec élection d'une assemblée constituante. Nous pensions là aussi que les institutions politiques françaises allaient être chamboulées, renversées, refondées de la cave au grenier et bien là, des écrits et discours, du candidat Mélenchon et bien nous apprenons que le premier ministre serait le chef de l'exécutif à la place du Président (maintenu ou pas dans des fonctions d'inaugurations de chrysanthèmes) et que ce Premier Ministre serait élu par le parlement.

 

Nous répondons au candidat Mélenchon que c'est un peu court comme processus révolutionnaire et que remplacer un exécutif présidentiel par un exécutif primo ministériel n'empêchera nullement les dérives de la trop grande personnalisation des pouvoirs, du rabaissement du parlement et de l'ignorance de l'existence du citoyen. De plus, Mélenchon se perd et dit tantôt régime parlementaire (1ère république - Convention) tantôt régime d'assemblée (4ème république). Il faudra choisir car ce n'est pas la même chose.

 

Le régime parlementaire ou d'assemblée n'empêche pas la personnalisation du pouvoir, la confiscation des pouvoirs du parlement et du citoyen et la peopolisation de la vie politique. Une preuve, un exemple, l'Italie avec le chef de gouvernement Berlusconi et ses frasques de monarque absolu !

 

Ce que propose Mélenchon c'est pas une refondation républicaine de la France et de la société, ce n'est pas la Révolution citoyenne c'est sous couvert de nouvelle étiquette estampillée « sixième république » que du ripolinage institutionnel.



__________________________

 



 

 

 

 

 

 

PROJET DES JACOBINS : Refondation républicaine pour l'Emancipation de la personne humaine par la citoyenneté et la souveraineté.

 

 

Les républicains jacobins que nous sommes pensons que les institutions doivent être un des fondements d'un processus à la fois révolutionnaire, citoyen et républicain de refondation de notre pays.

 

 

 

Notre projet c'est l'émancipation de la personne humaine par la souveraineté et la citoyenneté.

 

Les républicains jacobins que nous sommes pensons que la première des révolutions à faire est la reconquête de la pleine souveraineté et indépendance de notre pays (souveraineté nationale, populaire, législative, monétaire, budgétaire, économique, culturelle) et donc de mettre en perspectives la sortie (la rupture) de notre pays avec l'UE, la BCE, l'Euro, le GMT et l'OTAN.

 

La révolution citoyenne de Mélenchon est impossible si la France reste dans l'UE, la BCE, l'Euro, le GMT, l'OTAN.

 

L'UE consacre et concentre de plus en plus de moyens et de pouvoirs notamment avec la Commission de Bruxelles, cette structure oligarchique qui est l'essence même de cette Europe fédéraste, de cette Europe libérale, du grand marché libre et non faussé, de cette politique de mise sous tutelle des budgets des Etats-Nations. Mélenchon veut sortir de l'Europe de Lisbonne mais pas de l'Europe de Nice, de Maastricht, de l'acte unique, de l'Euro, du traité de Rome. Avec Mélenchon, la France resterait dans l'UE, l'Euro, la BCE, le GMT et "sa" révolution citoyenne serait soit morte-née soit qu'un simple chiffon de papier  vite jeté à la poubelle des promesse inconsidérées.

 

 

Donc pour faire la révolution citoyenne il faut que la France quitte l'Europe et regagne sa pleine souveraineté.

 

Nous, Républicains jacobins, proposons un processus révolutionnaire et constituant :

 

 

Nous allons brièvement énuméré ce processus à la fois révolutionnaire et constituant

 

 

- Convocation d'Etats généraux

 

Les citoyenss sont convoqués dans chaque commune ou circonscription à des Etats Généraux afin de rédiger cahier de doléances ;

 

 

 

- Création de cercles civiques citoyens

 

Au niveau de chaque communes ou circonscriptions électorales seront créés des cercles civiques citoyenss (CCC ou 3C) qui récolteront et dresseront la liste des doléances.

 

 

 

 

- Sortie de notre pays de l'UE, de la BCE, de l'Euro, du GMT et de l'OTAN

 

   

Le gouvernement révolutionnaire mettra en perspectives la sortie de la France de l'UE, de la BCE, de l'Euro, du GMT, de l'OTAN afin que  notre pays retrouve sa totale et pleine souveraineté.

 

- Retour à la monnaie nationale le Franc

 

La République française rétablira comme monnaie nationale le Franc.

 

 

 

- Validation de la reconquête de la souveraineté nationale, populaire et monétaire par référendum

 

 

Les choix de rompre avec l'UE, de rétablir le Franc et de reconquérir la pleine souveraineté nationale seront votés par le parlement. Le peuple sera appelé à valider ses choix par la voie référendaire.

 

 

- Processus constituant

 

 

Un processus constituant sera lancé immédiatement après que notre pays aura reconquis sa souveraineté. Un processus par étapes, démocratique, validé et permettant une refondation républicaine de la France. 

 

- Election d'une assemblée nationale constituante

 

 

Cette assemblée élue pour une durée déterminée jusqu'au vote de la nouvelle constitution sera seul organe parlementaire. Retour au monocaméralisme.

 

 

 

- Rédaction et vote d'une déclaration des droits et d'une nouvelle constitution

 

L'assemblée constituante votera une nouvelle déclaration des droits (reprenant les déclarations de 1789, 1793 et 1948) et une nouvelle constitution républicaine pour la France.

 

La France est une République démocratique, une et indivisible, parlementaire, sociale, jacobine, laïque, souveraine et universaliste. Elle a pour devise : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

- Validation par le peuple par la voie du référendum.

 

 

Cette déclaration des droits et cette constitution seront votées par l'Assemblée constituante, but de son existence et de son mandat et soumis au vote du peuple par référendum.

 

- Mise en place des nouvelles institution

 

 

Une fois validée, les nouvelles institutions entreront en applications et organiseront les pouvoirs et la vie politique de notre pays.

 

 

 

- Election du nouveau parlement (législatif)

 

 

Un nouveau parlement, l'assemblée nationale sera élue par la première élection législative de la nouvelle république.

 

 

 

 

- Election du nouveau comité de la république par l'Assemblée nationale réunie en Convention. 

 

 

Une fois élue, l'assemblée nationale, éliront, en son sein,  les membres (5 à 9) du comité de la République.

 

 

 

- Nomination du collège gouvernemental

 

 

Le nouveau comité de la république nommera les ministres (collège gouvernemental).

 

- Formation du Conseil de la république (comité de la république + collège gouvernemental) qui devient l'exécutif collègial.

 

 

L'exécutif sera formé du comité de la république et du collège gouvernemental et portera le nom du Conseil de la République, véritable exécutif de la nouvelle république.

 

 

 

- Investiture et  Validation du collège gouvernemental et du contrat de législature (déclaration de politique générale, projets législature) par le parlement

 

Le Collège gouvernemental recevra l'investiture du parlement au début de chaque législature et son projet de législature sera validé par les députés réunis en convention. Le Parlement sera constitué de l'unique Assemblée nationale qui se réunira en sessions, séances, conventions. La réunion en convention se fera pour des lois constitutionnelles ou les lois organiques  débouchant sur une validation populaire par référendum, sur des accords internationaux, traités, ou encore sur les questions d'investiture législative, de confiance et de censure.

 

 

- Mise en place des ateliers civiques au niveau des circonscriptions.

 

  

Les cercles civiques citoyens seront transformés en ateliers civiques où les citoyens pourront proposer l'évolution d'une loi ou son changement.

 

 

- Mise en place de la nouvelle organisation administrative du pays (Etat, départements, arrondissements, cantons, communes, académies, régions militaires, etc...)

 

Les lois de décentralisation de 1982 et l'acte 2 seront supprimés et la France retrouvera son organisation et son maillage poltico-administratifs issus de la Révolution française, des lois de 1884. Le préfér, commissaire de la République sera le représentant de l'Etat et coordonnera les services de l'Administration. Il fera appliquer l'intérêt général, la continuité territoriale, l'unité et l'indivisibilité de la Républque, la force de la loi, la cohérence et la cohésion nationale au niveau des Départements et des arrondissements. (commissaires adjoints de la république ou sous-préfet) ou au niveau des grands centres urbains (commissaires délégués ou sous préfet à la ville).

 

Nous rappelerons ici que la France est une République une et indivisible.

 

 

 

- Elections locales (communes, cantons)

 

 

les élections locales s'effectueront au niveau des communes (élection du conseillers municipaux), au niveau département dans le cadre du canton (élection des conseillers généraux),

 

 

 

- Mise en place de l'organisation judiciaire refondée (autorité judiciaire)

 

 

L'organisation de la justice sera refondée avec l'entrée en force de la collégialité chambre d'instruction, chambre  de la liberté et de la détention, chambre de l'application des peines. Ces chambres seront composées de trois magistrats professionnels.

 

Le juge de proximité sera supprimé. L'entrée de jurés dans la cour correctionnelle sera effective et la présomption d'innocence sera réaffirmée. Les tribunaux d'exceptions (cour d'Assises spéciales, tribunaux anti terroristes, parquet financiers etc..; seront supprimés). Partout la justice sera rendue au nom du peuple français.

 

La présence des tribunaux d'instance et de grandes instances sur tout le territoire national sera le principe de la nouvelle organisation judiciaire.

 

 

- Election du "parlement social" effectué au niveau des branches d'activités économiques.

 

Des délégués des salariés et des délégués des patrons d'entreprises seront élus pour deux ans par leurs pairs, le même jours pout tous secteurs d'activités et dans le cadre des branches d'activités. Ce "parlement social" sera charge de la question des conventions collectives.

 

 

 Les conseils des prud'hommes auront des prérogatives renforcées et l'Etat providence (Sécurité sociale, CAF, Caisses de retraite complémentaire, pôle emploi) auront un conseil de gestion pour cinq ans  élu par les salariés d'une part et par les entreprises d'autre part.

 

__________________________

 

Volontairement nous n'entrons pas dans les détails et nous nous  sommes limités à quelques points d'organisations des institutions et des pouvoirs qui seront  autant de têtes de chapitres d'un futur projet politique jacobin en cours de réalisation. Nous reviendrons prochainement sur la question de la démocratie sociale et sur la gestion démocratique et collective de l'entreprise dans le cadre d'une économie républicaine.

 

Ces propositions ont déjà été faites aux instances du PG voilà plus d'un an que ce soit dans le cadre des sessions 'remues méninges" ou dans le cadre du forum du PG ou des contributions au programme partagé. Aucune réponse, aucune prise en compte ne leur ont été faite<:

  

 Mépris du travail de réflexion, de proposition de militants.

 

 

 

En l'état des quelques propositions de Jean-Luc Mélenchon nous pensons que sa candidature est une candidature de plus et qu'elle n'entreprend aucunement un sursaut républicain.

 

 

En l'état des quelques propositions du candidat Mélenchon lues et entendues ici ou là et bien nous, républicains jacobins, nous ne rejoignons pas la liste d'appui à la candidature du citoyen Mélenchon.

 

En l'état, pour nous « Mélenchon, c'est Non ! »

 

Prochainement  nous publions, la suite de ce long parchemin écrit à quatre mains. Nous aborderons les questions économiques, la question de la propriété,  telles que les voit le candidat Mélenchon et telles que les voient les républicains jacobins.

 

Fin de la 1ère partie.

 

Salut et Fraternité.

 

 

 Gilles, Philippe et Sonia.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

demetrio trunfio 29/01/2011 08:27


chers camarades, je m'associe et je j'approuve ce programme jacobin, je m'engage à le diffuser autour de moi, d'autant plus que je serais candidat aux cantonales.
Comme vous je pense que JLM fait fausse route car dans ses comités départementaux les militants sont à des milliards d'année lumière de JLM : on y trouve des communautaristes, des écolos bobos et
de ex socialos...
Continuons le combat !
salut et fraternité
demetrio


jean-jacques 26/01/2011 21:21


Tous mes voeux de prompt rétablissement au citoyen DP !
Je souscris en partie à votre billet , mais je suis moins pessimiste concernant JLM.
Je ne vois que 3 personnes susceptibles de porter en partie l'idéal jacobin : JLM, JPC et NDA.
Actuellement JLM est à mon sens celui qui est le plus en situation, d'où l'importance d'enrichir sa candidature de soutiens extérieurs au FDG, à condition que lui-même s'inscrive dans l'idée du
rassemblement.
Je suis au PS et j'ai signé son soutien, plus nous serons nombreux de l'extérieur, mieux il pourra s'affranchir.
Les mois qui viennent seront déterminants, l'idéal jacobin est une oeuvre au long cours, il faut d'abord gagner les esprits.
Les évènements nous aideront peut être !
Salut fraternel et républicain !


Un jacobin villeurbannais 26/01/2011 00:55


Pourquoi ne pas imposer la république française au sein de l'Europe en étant porteurs de cet idéal jacobin qu'est le nôtre sans rupture économique? La Républiqe Iere n'a-t-elle pas signé sa perte,
seule, face à toutes ces monarchies immondes? L'incorruptible lui-même n'a-t-il pas condamner le conflit?

Je pense qu'avant de la quitter, nous devrions tenter une bonne fois pour toutes de démocratiser l'Europe en offrant à chacun de ses membres sa souveraineté nationale et locale. Le problème est
politique avant d'être économique.

"Tremblez perfides, la liberté est plus forte que les tyrans"
Robespierre

Amitiés jacobines


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche