Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 13:39

 Par Darthé-Payan

 

J'ai regardé, comme beaucoup de mes concitoyens, le débat télévisé(1) qui s'est tenu jeudi 15 septembre en soirée sur France 2 et qui opposa six candidats en vue des primaires socialistes. Vous savez ces caucus (à la française) pour cocus !

 

  

La dernière partie de l'émission fût la plus intéressante et celle qui m'intéressa le plus.

 

Le débat et les échanges entre les six candidats furent des plus convenus et si il n'y avait pas eu quelques accrochages très sporadiques entre Aubry et Hollande notamment au sujet du nucléaire et bien, le grand show médiatico-politique aurait été des plus aseptisé !

 

Je ne m'attarderai pas sur la forme et j'en viens immédiatement au le fond. Les candidats solfériniens qui à part le Radical Baylet, avait le même texte commun de départ (et d'arrivée d'ailleurs) le programme socialiste qui fut voté à l'unanimité des instances nationales du PS et aussi par cinq des six candidats à ces primaires.

    

  

Des candidats socialistes domestiqués par l'idéologie dominante libérale-libertaire et européiste !

 

Très vite, le républicain socialiste et jacobin que je suis, a compris que les propositions "personnalisées" des candidats s'inscrivaient toutes dans l'économie de marché, l'Europe fédérale et l'euro ou encore dans l'idéologie écolo-libertarienne bien pensante actuelle.

 

  Certes, il y eu ici ou là des nuances d'appréciation, de propositions, d'analyse sur le nucléaire, sur la crise, sur les banques, sur les finances publiques, sur les emplois jeunes, sur la légalisation ou pas du cannabis,  etc... mais bien superficielles pour qu'il ait une ligne divergente ou alternative.

 

Telles que les choses s'engagent ou sont engagées rien d'alternative, rien de sursaut républicain de Salut public ne transpiraient des propos des six concurrents aux primaires socialistes. Il a fallu pratiquement attendre plus de deux heures de débat pour qu'un Arnaud Montebourg - celui qui a pour projet la Démondialisation et qui fût  certes brillant mais  aussi  pas mal ampoulé - ne prononça le mot souveraineté ! Ce qui démontre, que pour les cinq autres postulants à la candidature, le mot de souveraineté ne fait plus partie de leur vocabulaire politique et idéologique. Ce débat a eu le mérite de (dé)montrer que la souveraineté de l'Etat-Nation et la souveraineté du peuple citoyen sont les derniers des soucis des Socialistes !

 

Le glissement du PS vers un parti social libéral et écologiste semble s'affirmer, certes, plus ou moins rapidement selon les candidats. Mais cette évolution semble irréversible ! La Maire de Lille et ancienne Première Secrétaire du PS, Martine Aubry, semble tenir le pompon de cette évolution qu'elle souhaite rapide et qui mène son parti  tout droit à la  soumission à l'idéologie dominante qu'est devenu l'écologie idéologique et anti-nucléaire dans notre pays ! 



Le Front de Gauche prisonnier de ses contradictions, de son évolution gaucho-écolo-libertarien n'engageant aucune rupture significative !

 

  Ces jours ci,  "L'Humain d'abord" le  programme  du Front de Gauche et du candidat Jean-Luc Mélenchon (2) fût publié aux Éditions Librio.

 

Ce programme semble confus, sans articulation, sans cohérence, contradictoire et surtout sans chiffrage ni financement sérieux et expliqués ! De plus, c'est un programme mou qui contraste avec le verbe dur et haut du candidat Mélenchon et des dirigeants du Parti de Gauche. Le PCF, autre partenaire de l'attelage branleballant, a plus de retenue dans le discours !

 

Je ne vais pas tout citer de ce genre de programme style fiche bristol. Je vais en faire simplement une analyse globale.

 

Une rapide lecture, rien ne vous empêche de le lire en profondeur et de l'analyser, nous permet de voir que le Front de Gauche n'engage aucun sursaut républicain de Salut public, aucune alternative au système capitaliste transnational, aucune alternative à l'Europe libérale et fédéraste, aucune refondation républicaine, jacobine, laïque et souveraine de notre pays. Oh, certes, des mesures et mesurettes s'y trouvent telles que taxer les riches,  décréter un salaire et revenu maximum, partager les richesses,  écologie toute, etc... et qui sont aussi  partagées par le reste de la gauche voire même par certains au centre droit ! En cela, le Front de Gauche ne déroge pas à l'idéologie libertarienne, écologiste et européiste toute puissante !



Le SMIC à 1700 euros nets, le rétablissement à 35 heures, des taxes et des impôts en voici en voilà, etc.. me rappelle la plateforme revendicatrice de la LCR ou de celle d'Olivier Besancenot  en 2002 et 2007 ! Bref, le degré zéro de la réflexion et du travail de propositions cohérentes et chiffrées et financées.

 

Les propositions économiques du Front de Gauche et de son candidat semble ne tourner qu'autour de la taxation des riches, des banques et du partage des ressources. Ce programme se situe dans le pure verbiage gauchiste. De plus, il est accompagné de fort relent d'anti-productivisme et d' idéologie écologiste et décroissante !

 

Aucune politique économique volontariste en matière industrielle, agricole et d'infrastructures n'est annoncée ! Ce n'est pas nouveau de constater que l'industrie lourde, productive et souveraine comme une agriculture à forte dimension ne semble guère intéresser le PG ou les Alternatifs de la Fase. Par contre, ce qui est nouveau et inquiétant c'est le fait que les Communistes s'y rallient et signent le document portant la marque de l'anti-productivisme et de la décroissance économique !

 

Durant les "30 glorieuses" les Communistes à l'instar des Gaullistes étaient les champions de la production, de l'économie productive, de l'industrialisation lourde et de l'agriculture souveraine entrant en synergie avec l'industrie (industrie agro-alimentaire par exemple). Rappelez-vous, les années 1982-1986, où le PCF et son Secrétaire Général manifestaient aux côtés de milliers de sidérurgistes ou des mineurs ou encore en tête des manifestations et grèves d'ouvriers métallurgistes. Les Communistes défendaient à juste raison l'industrie lourde et productive, productrice et riche en emplois ! N'hurlaient-ils pas à la destruction, au saccage de cette industrie lourde parce que les gouvernements Mauroy et Fabius choisissaient l'Europe au détriment du patrimoine économique et industriel français ? Les programmes du PCF de 1972, "Changer de Cap", puis celui du Programme commun de la gauche puis celui que porta Georges Marchais en 1981  étaient des programmes d'un volontarisme économique et industriel très affirmé. Le Programme "L’humain d'abord" tourne définitivement la page de cette volonté politique en matière industrielle que gardait le PCF même si l'ère Robert Hue(bu) et l'ère Marie-George Buffet avaient fortement entamaient la descente vers le néant politique et idéologique de leur parti.

 

Le PG et son candidat qui ont décidé de remplacer le mot appropriation collective, sociale et nationale (nationalisation) par le mot Pôle public semblent dans la plus totale confusion idéologique. Des pôles publics en voici en voilà là. Ici pour les banques, là pour le médicament ou ou encore pour l'énergie. Bref, l'évolution n'est pas que sémantique elle est clairement idéologique et donc politique. Sous ses airs de nouveau Georges Marchais, le candidat Jean-Luc Mélenchon applique à merveilles le célèbre verbe dur et haut (gauchiste) et le programme mou (libéral-social et européiste), cher à l'ancien Secrétaire Général de la SFIO durant 24 ans  et Président du Conseil sous la IVème République que fût Guy Mollet ! Guy Mollet grand européiste dans l'âme !

 

Le PG ne veut pas de rupture avec le capitalisme et n'engage aucunement une alternative à la politique libérale et européiste de Monsieur Sarkozy ou des candidats socialistes. Ne plus vouloir nationaliser les banques parce que cela aurait pour conséquences d'enrichir les banquiers qui ont spéculé est la preuve d'une part que le candidat du Front de Gauche est dans la pure posture idéologique et médiatique et d'autre part est incapable de proposer un projet d'ensemble de rupture avec le capitalisme cohérent et de construction d'une économie républicaine de citoyens producteurs !

 

La caricature que Mélenchon a donné à voir de son programme, dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché" (3)  sur France 2, en dit long sur l'incapacité du personnage à sortir des postures et des slogans dans lesquels il se complaît et use et abuse à longueurs d'apparitions médiatiques.



Un programme républicain de Salut Public doit être mis en perspectives.


(timbre postal)

  En tant que Républicain et Jacobin, j'ai toujours dit et proposé l'appropriation collective, sociale et nationale de la monnaie, de l'économie et des marchés. Faire en sorte que l'Etat-Nation souverain, que le politique responsable mandaté par le peuple et que le citoyen souverain reprennent possession de l'économie en vue de construire le destin commun de la nation et son  développement équilibré et protégé.

 

Il est grand temps maintenant qu'un sursaut républicain de Salut public se fasse jour et que des convergences républicaines utiles s'organisent et se réalisent autour de cinq objectifs majeurs, de cinq axes politiques majeurs :

 

1- Reconquête de la pleine souveraineté pour notre pays et son peuple citoyen et engager des processus de coopérations Inter-étatiques mutuelles sur des projets industriels, agricoles et de recherche;

Ce qui entraîne la sortie de notre pays de l'UE et de l'euro et le rétablissement du Franc et d'une monnaie commune de réserve l'euro.

 

2- Appropriation de l'économie, la monnaie et les marchés par l'Etat-Nation et les citoyens producteurs.

Ce qui entraîne la propriété collective, sociale et nationale de l'économie, de la monnaie et des marchés avec en premier lieu une loi de nationalisation des banques et des assurances et une autre organisant le développement des citoyens producteurs.

 

3- Rétablissement d' une économie productive et volontariste en matière industrielle, agricole et d'infrastructures.

Ce qui entraine la définition de plans d'investissements et de financements sectoriels, des plans de soutien à l'économie locale, des plans de réimplantation et de relocalisation des industries lourdes, des activités agricoles, d'une véritable loi de programmation de la Recherche et d'une véritable politique d'aménagement du territoire dans le cadre de la planification.

 

4- Instauration d'une politique des prix et des revenus .

Ce qui entraine le votre d'une loi sur le contrôle et le blocage des prix, des marges et des salaires (selon un plan d'orientation de l'économie décidé collectivement et défini dans la durée), également d'une loi sur le salaire et le revenu maximum d'une part et sur le prix maximum et la création d'office public par produits ou groupes de produits d'autre part. Enfin, dans le cadre d'une politique républicaine et sociale, une négociation collective validée par le législateur fixera l'éventail des salaires de 1 à 7 dans les cadres des conventions collectives. L'impôt républicain redeviendra l'outil public direct, progressif financeur de l'intérêt général et de la participation de tous à l'effort collectif national.

 

5- Refondation républicaine, jacobine et laïque de la France.

Cette refondation touchera en premier l'école, les institutions et l'organisation politco-administrative du territoire avec l'abrogation des lois de décentralisations. Elle fera du Salut public, du citoyen souverain, de la morale républicaine, du respect de loi, de l'intérêt général, d'une laïcité étendue, de la vertu civique et de la sûreté publique les nouveaux paradigmes de l'action politique et de la vie civique et les inscrira dans la constitution.

 

   Je développerai ces cinq grands axes d'une politique républicaine de Salut public dans les prochaines semaines et mois. Je mettrai sur mon blog des propositions compréhensibles, chiffrées et financées. D'ors et déjà, j'ai pris contact avec divers économistes et juristes. Je procéderai de manière non manichéenne et par de courts articles résumant les propositions permettant d'atteindre ou de réaliser ce qui contenu dans les cinq grand axes.

 

 

Vous, Chers Citoyens, Chers lecteurs et commentateurs vous êtes les bienvenus pour contribuer, tant à l'enrichissement de ces propositions, qu'au débat et échanges auxquels vous participerez. Mon blog vous est ouvert. Vous pourrez poster vos contributions dans le module commentaires, dans l'onglet "Contact" situé tout au bas de la page de mon blog ou encore envoyer un courrier électronique à  l'adresse suivante :

 

 manifeste.jacobin@gmail.com 

 

Ils seront régulièrement publiés. D'avance merci.

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

______________________

 

(1) Le premier débat des primaires socialistes sur France 2 Jeudi 15 Septembre 2011.

  http://www.francetv.fr/2012/en-direct-sur-france-2-le-premier-debat-des-primaires-ps-4199

 

(2)

http://www.librio.net/Albums_Detail.cfm?ID=40838

 

(2) "On n'est pas couché" du Samedi 17/09/2011 sur France 2 avec Jean-Luc Mélenchon. 

  http://www.youtube.com/watch?v=8GIRPIHfiYE

Partager cet article

Repost 0
Darthé-Payan Le Jacobin - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

morel 22/09/2011 03:01



Quitte à paraître dogmatique, je pense que le choix du nom de la nouvelle formation politique est révélateur du contenu. Parti de
Gauche, la filiation dans les conditions de ces dernières années n’indiquent ni l’accent sur la République, ni sur la socialisation mais s’inscrit volontairement dans un héritage où cette
terminologie ne signifie plus République et Socialisme et, même à l’expérience des trente dernières années, on pourrait dire le contraire.


Les contorsions pour se dire la « vraie gauche » sont des balivernes qui n’intéressent pas le peuple dans sa grande
majorité.


Voulant construire rapidement son parti, il cherche surtout à apparaître comme le fédérateur, en étant peu regardant sur le contenu,
sachant, sans doute, qu’il garde la main…



morel 20/09/2011 01:27



J’apprécie souvent la tonalité de vos articles.


M’est-il permis de vous dire que ceux cis gagneraient à l’explication de préférence à une phraséologie redondante qui, pour nombre de
nos co-citoyens, pourrait ressembler à autant de mantras ?


Il en est ainsi de la notion de République, justement, au-delà de l’aspect complètement perverti qu’en font nos
« politicards » modernes. J’avoue, pour ma part, qu’hormis le sens général de l’expression « jacobinisme » : faire prévaloir l’intérêt général du pays (qui n’est lui-même
pas une déité mais un peuple bien vivant) sur le particulier (notamment provincial ou local), avec tout le respect pour ce qui nous leur devons, les soucis de l’heure ne peuvent pas se régler
avec les formules du passé, même si celles-ci peuvent nous inspirer.


En clair, notre respect pour Robespierre ne serait il pas mieux exprimé à défendre le socialisme de notre temps ?


Par ailleurs, permettez moi de m’étonner à propos des illusions que vous formulez sur e PCF.


Le smic ou smig à ……francs ou euros asséné comme un slogan c’est pas nouveau. Lui et ses satellites CGT (je n’ai rien contre la CGT
mais contre son inféodation à une direction soumise elle-même à celle du PCF….voyez la politique de Thibault…).


En ma qualité de délégué syndical, j’ai vu avec un certain étonnement certains de ses représentants, par ailleurs responsables PCF,
réclamer les 35H, le smic à ….. et mille et une revendications à une audience auprès d’un responsable local de centre qui a fort habilement utilisé cette argumentation dans le temps pour conclure
que ces revendications doivent être formulées auprès de vos ministres….(gouvernement de gauche plurielle !...).


N’avez-vous pas compris que la sortie du PS de Mélenchon ne s’est réalisée qu’après assurances côté Marie George Buffet ce qui
signifiait (du moins de la part du responsable qui me semble assez césarien) un pacte où Mélenchon pensait qu’en chevauchant ces thèses, il allait émerger ?



Darthé-Payan Le Jacobin 20/09/2011 17:19




@
morel


 Des
mantras oui mais alors des mantras républicains et laïque !


 


 


 


Citoyen, lorsque j'ai créer ce blog, je l'ai présenté ainsi :  Blog politique, Républicain, Jacobin et Socialiste. Blog du sursaut
Républicain de Salut Public. Blog pour la création du Club des Jacobins Pour la République et le Socialisme. S'inspirant de la pensée de Robespierre et de Jaurès.


 


Je m'inspire donc de la pensée de Robespierre,
de Jaurès et même de celle de Jean-Moulin.  Oui, je cherche à reformuler, à rebâtir un  socialisme républicain de notre temps, du XXIème siècle mais en prenant la sève de l'arbre
robespierriste et de l'arbre jaurésiste pour nourriture idéologique, politque et repère et influence historiques. Mon projet politique c'est la république et le socialisme. Une france
républicaine d'une république une et indivisible, démocratique, sociale, jacobine, souveraine, universaliste. Rien d'autre ! Tout cela passe par un réarmement idéologique et programmatique de la
gauche notamment la gauche républicaine.


J'ai voulu montrer que le PCF, qui fût dans le passé un parti de l'économie productive et de la croissance
économique à l'instar des Gaullistes et bien a abandonné cette position pour rejoindre son allié le PG sur une position écolo-libertarienne a-productive ou se mêle naturalisme idéologique et
idéologie de la décroissance. C'est cette évolution que j'ai trouvé "intéressante" et à coups sûrs catastrophiques qui montre la lente agonie et la lente déliquescence de la pensée et de
l'idéologie communiste et aussi républicaine !


 


 



 



 


"N’avez-vous pas compris que la sortie du PS de Mélenchon ne s’est réalisée qu’après assurances côté Marie George Buffet ce qui
signifiait (du moins de la part du responsable qui me semble assez césarien) un pacte où Mélenchon pensait qu’en chevauchant ces thèses, il allait émerger ? "


 


 


Car JLM s'est lancé avec Marc Dolez et d'autres (j'y étais) dans la création du PG, il y avait l'assurance qu'une alliance style "Front de Gauche" et programme commun avait été mis en
perspectives. Mais l'orientation du PG (même le nom car plusieurs non ont été avancé : Parti Républicain Socialiste (même initiale que l'Association PRS de JLM), Parti de la Gauche républicaine
et socialiste, Gauche républicaine et socialiste, parti de la République et du Socialiste ! La ligne politique sans être arrêtée était celle du socialisme républicain ou du républicanisme
socialiste  ! Les contacts et les convergences d'abord avec le PCF et  devaient aussi se faire tout azimut en direction de l'extrème gauche (NPA, LO mais aussi PT (POI aujourdhui) mais
aussi les républicains de Gauche du MRC et des différents mouvements laïques.  JLM voulait faire un Die LInke à la Française d'autres voulaient faire un parti authentiquement républicain et
socialiste. Le choix du PG permettait de rester vague, attractif et aussi ne pas s'éttiqueter ! Pour ma part, je trouvais que c'était vague et a aussi une claire
évolution opportuniste qui s'enclanchait ! Quelques jours après le lancement, des écolos du PS (courant Utopia (qui est aussi présent chez les Verts et chez les Alternatifs) sont
rentrés en grande quantité ! Le choix libertarien et écologiste pris le dessus et l'entrée de Martine Billard et de ses amis en cours de l'année 2009 acheva la mue du PG ! La suite on la connait
verbe gauchiste et programme mou écolo-libertarien et européiste !


 


Bien fraternellement à vous.


 


D-P.



BA 20/09/2011 00:40



20 septembre !


 


Nous sommes le 20 septembre !


 


Jeudi 20 septembre 1792 : bataille de Valmy. Les Français sont commandés par Kellermann, les Prussiens sont commandés par le duc de Brunswick.


 


Je recopie Wikipedia :


 


Jusque vers sept heures, un brouillard épais empêche les deux armées de connaître leurs dispositions respectives. Lorsqu’il se dissipe un peu, l’artillerie commence à tirer de
part et d’autre, et le feu se soutient avec vivacité, sans être vraiment meurtrier pour aucun parti.


Vers dix heures, Kellermann, placé au centre de la ligne, étudie les manœuvres de l’ennemi lorsque son cheval est tué sous lui d’un coup de canon. Presque dans le même temps, des
obus éclatent au milieu du dépôt de munitions et font sauter deux caissons d’artillerie, blessant beaucoup de monde alentour. Dans le désordre ainsi causé, les conducteurs s’enfuient avec leurs
caissons. Faute de munitions, le feu diminue d’intensité. Une partie de l’infanterie opère alors un mouvement de recul et ajoute à la confusion générale. Kellermann s’y rend en personne, et
reprend la première position.


Le duc de Brunswick voyant que le feu de son artillerie n’a pas réussi à ébranler les troupes françaises, veut essayer une attaque de vive force. Vers les onze heures, le feu de
ses batteries redouble. Il forme trois colonnes d’attaque soutenues par la cavalerie. Les deux colonnes de gauche se dirigent sur le moulin de Valmy, la droite se tenant à distance. Ces attaques
en ordre oblique sont la tactique habituelle des Prussiens.


Kellermann comprend que dans cet état d’esprit, il n’est pas non plus possible de maintenir la discipline tout en restant statique. Aussi, il ordonne d’avancer. Il dispose son
armée en colonnes par bataillon. Quand elles sont formées, il les parcourt et leur adresse cette courte harangue : « Camarades, voilà le moment de la victoire ; laissons avancer l’ennemi sans
tirer un seul coup de fusil, et chargeons-le à la baïonnette. »


L’armée, pleine d’enthousiasme et déjà aguerrie par une canonnade de quatre heures, répond aux paroles de son général par des cris multipliés de : « Vive la nation ! »


Kellermann lui-même, et alors que soufflé par l'explosion d'un convoi français il est tombé de cheval, met son chapeau au bout de son sabre et répète : « Vive la nation ! » en
passant devant les troupes sur un cheval trouvé.


En un instant, tous les chapeaux sont sur les baïonnettes et un immense cri s’élève de tous les rangs de l’armée.


Ces mouvements, cet enthousiasme, annonce une armée qui brûle de combattre. L’ennemi s’étonne, ses colonnes s’arrêtent : « La victoire est à nous ! » crie Kellermann, et
l’artillerie, dont le feu redouble, foudroie les têtes de colonnes prussiennes. Devant tant de détermination, le duc de Brunswick donne le signal de la retraite.


 


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Valmy



Darthé-Payan Le Jacobin 20/09/2011 16:23



@BA


Merci pour ta venue régulière sur mon blog.


Demain, je publierai une note au sujet de la proclamation de la République et je fais un rappel de la bataille victoieuse de la France révolutionnaire à Valmy. Une surprise complètera mon
article.


Salut et Fraternité.


D-P.



Patriote 19/09/2011 15:55


Excellent papier ! Je le diffuse autour de moi. Je posterai prochainement mes réflexions et propositions par rapport aux 5 grands axes définis dans ton billet. Salut et Fraternité.


Darthé-Payan Le Jacobin 20/09/2011 16:20



Merci Citoyen, c'est fait pour.


J'atttends donc ta contribution au débat en vue de l'élaboration programmatique pour un Sursaut républicain de salut public.


Salut et Fraternité.


D-P.



Jacques Fromentin 19/09/2011 14:20


Salut Darthé, Excellent article qui résume bien l'état de décomposition dans lequel est entré le PS ! Le PS est devenu un parti démocrate à l'américaine dans lequel se côtoient l'idéologie
libertarienne et l'idéologie européiste. La critique que tu fais du programme du FDG et de la campagne de JLM est tout à fait exacte. Le programme "L'Humain d'abord" a la couleur d'un programme de
gauche radicale mais n'en a pas le goût ! Je te ferais passer par email mes propositions selon la thématique des 5 grands axes de réflextion et d'action pour ce sursaut républicain de Salut Public.
A bientôt. Salut et Fraternité. Jacques


Darthé-Payan Le Jacobin 20/09/2011 16:18



Merci Jacques pour ton commentaire.


J'attends avec impatience(lol) tes réflexions qui me sont toujours utiles !


Nous, Jacobins, allons essayé de lancer un processus programmatique qui viendra à la sulite du Manifeste Jacobin. Nous allons en faire partager le plus possible aux différents candidats à la
présidentielles et aux législatives tant à gauche qu'en droite.


Dans l'attente de te lire...


Salut et Fraternité.


D-P.


 



Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche