Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 15:42

Par Darthé-Payan

 

 

Le Programme Populaire Partagé du Front de Gauche (*), dur dans le verbe et mou dans les solutions et les propositions et en plus pas chiffré et bien c'est du Guy Mollet sans talent que nous sert le Front de Gauche ! Nulle rupture avec le capitalisme ! Nulle refondation républicaine jacobine et laïque du pays ! Nulle reconquête de la souveraineté de notre pays ! Bref, le PPP ou "3P" est socialo-compatible et surtout  européo-compatible !

 

 

Le programme populaire partagé du Front de Gauche (GU-PCF-PG) est un programme (est-ce un programme ? Nous ferons comme ci !) qui manque de cohérence (Sortie et maintien du nucléaire tout à la fois, sur l'Europe, sur les banques, ce ne sont que quelques exemples...) montre que ce programme et fait à la fois pour ne pas traiter les sujets qui fâchent et de permette la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

 

A force d'entendre, Jean-Luc Mélenchon, tenir des propos durs et de combat contre le système capitaliste, les oligarchies, l'Europe de la concurrence libre et non faussée, la personnalisation du pouvoir présidentiel et pour la "Révolution citoyenne" et son fameux slogan "qu'ils s'en aillent tous !", nous nous attendions, s'en trop y croire, que le Programme Populaire Partagé reflète les propos du nouveau grand timonier de la gauche "radicale".

 

Les contributions du PG fournies au Programme Populaire partagé souvent incohérente, sans articulation, sans corpus idéologie définie, sans chiffrage sérieux, sans expertise elle même sérieuse sur à la fois, l'état de notre pays, de ses finances, de sa dette, de ses carences, de ses forces, de ses possibilités de sursaut, etc... bref, sans audit de la situation réelle du pays, de son économie, de ses capacités financières, matérielles, humaines et aussi de recherche (un audit comme celui demandait et pratiquait par la gauche en 1981) et les propositions du Front de Gauche montrent que ce cartel n'est que fait que pour accompagner la candidature personnelle et médiatique de Jean-Luc Mélenchon.

 

Il est nullement question de nationalisation des banques, de toutes les banques, des assurances, des institutions financières, des établissements de crédit bail, de crédit à la consommation, des sociétés d'affacturage et de recouvrementde créances bancaires. Il n'est fait que mention d'un pôle financier public(sic) ! Un peu faiblard la maîtrise de l'outil bancaire et financier ! Non ? Et en plus il n'est en aucun cas envisager le retour de la monnaie et de la Banque de France à la Nation !

 

Point de rupture avec le capitalisme, ni de socialisation de l'économie, ni de fin de la propriété privée marchande, ni de fermeture de la bourse, ni de reconquête du marché intérieur, ni de monopole public et étatique sur le commerce extérieur, ni la socialisation de l'investissement (et des réserves des entreprises) dans le cadre de la planification (seulement écologique et en aucun cas économique et sociale) dans le Programme Populaire Partagé du Front de Gauche ! Nulle banque nationale d'investissement à l'horizon contrairement au programme commun de la gauche de 1972 (et des deux programmes définis au préalable : "changer de cap" pour le PCF et "changer la vie" pour le PS) et du projet socialiste pour les années 80 (et les 110 propositions du candidat François Mitterrand). Ce PPP fait apparaître les programmes commun et les 110 propositions comme des programmes d'ultra gauche, d'hyper révolutonnaires tellement que le programme du Front de Gauche est mou, timoré dans les propositions notamment en vue de la rupture avec le système capitaliste.

 

Même la création d'un vaste secteur coopératif est abandonné ! Il est simplement proposé un soutien public et des aides pour les salariés qui reprendraient leur entreprise.

 

Le programme du Front de Gauche se situe dans le cadre de l'économie de marché, ouverte, du libre échange et de l'Europe des Traités de Rome, de Maastricht, de Lisbonne, de la BCE et de l'euro. Il est de caractère social libéral dans ses rares propositions.

 

 

La question d'une politique économique industrielle volontariste dans le cadre du plan et de la volonté générale et nationale n'est absolument pas abordée. Coincée entre un verbe gauchiste (contre les banques, les riches,...) et une structure propositionnelle  écolo-libertariennequi sent bon un revival du PSU et bien l'industrie ne semble pas intéressée les camarades communistes et partisans du PG (pardon les camarades PGistes). Pour ce qui est du protectionnisme, il est vu qu'au titre de la localisation des unités et des productions. Mais comme ce dernier point est aussi une des mesures du patchwork de la planification écologique. Sur la politique agricole, le PS, le Modem ou l'UMP pourrait signer les quelques lignes qui lui sont consacrées ! Nulle socialisation de l'agriculture ! Pas d'office public par produits ! Pas d'offices publics cantonaux ou départementaux louant des terres, des parcelles, du matériel, de la matière première à des coopératives ou des exploitations corporatives !

 

 

La question européenne montre que le PCF et le PG se situe dans l'Union Européenne fondée depuis 54 ans (1957 Traité de Rome fondateur du Marché commun). Le Front de Gauche ne veut absolument pas remettre en cause ce grand machin fédéraste, supranational, ensemble technocratique et économique nouvelle prison des peuples et fossoyeur de la souveraineté des Etats-Nations et du peuple citoyen.

 

Le PCF est devenu européiste et fédéraste et Jean-Luc Mélenchon a toujours été favorable à l'UE, l'euro. Si en 2005, lors du referendum sur le Traité Constitutionnel Européen, il avait imaginé une possibilité de nouvelle perspective hors de l'UE et bien il la vite abandonnée et la vite oubliée ! N'a-t-on pas vue, lors du débat sur BFM-TV, le 14 février dernier, le Co-Président du PG défendre l'UE, l'euro contre une Marine LePen qui elle, relevait les consèquences dramatiques des politiques européennes et de l'euro sur les peuples et sur les acquis sociaux ! Ce fût un débat à front renverser ! Le Mélenchon révolutionnaire de 2011, candidat à la Présidentielle et beaucoup plus modéré, timoré sur les questions européennes que le Mélenchon, républicain socialiste, membre du PS de 2005 qui s'opposait au TCE ! Comme quoi quitter le PS et évoluer vers l'extrême gauche n'est pas gage de radicalité, de fermeté, de cohérence ! Le verbe haut et dur et le programme mou s'exprime ici sur les questions européennes ! Le retour du Guy Mollet !

 

 

 Guy Mollet (1905-1975), militant socialiste et résistant. Ancien Secrétaire Général de la SFIO (1946-1969) et ancien Président du Conseil (1956-1957).

 

 

Dans les prochaines je continuerai la suite de mon analyse point de vue sur le Programme Populaire Partagé. J'aborderai notamment les questions qui touchent aux institutions, à l'école, à la république....

 

Fin de la première partie.

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

(*)  http://www.pcf.fr/sites/default/files/prog_pop_partage_0.pdf

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Franck Malberg 16/06/2011 20:09


Bonsoir,

Votre point de vue me fait voir le Front de Gauche et son candidat probable, Jean Luc Melanchon sous un oeil nouveau.

Le programme populaire partagé me semble ne pas être à la hauteur des enjeux actuels. Que vaut se programme face à la crise des états endettés et face à la dictature de l'union européenne ? Rien ou
pas grand chose ! Aucune maitrise de l'économie, de la monnaie n'est prévue et vous le relevez à juste titre. C'est très inquiétant pour des partis qui se disent antilibéraux, anticapitalistes,
révolutionnaires !

Faiblesse de l'argumentation qui soutent le programme et absence de rupture avec l'ordre établi ! Tant que le Front de Gauche n'annonce pas le départ de la France de l'UE et de l'euro et bien le
programme ne sera qu'un programme de simple posture. Le rappel à Guy Mollet est amplement justifié !

Bien à vous.


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche