Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 19:02

Par Darthé-Payan

 

 

Annoncé voilà 5 mois, le nouveau gouvernement à l'inverse du beaujolais n'est pas nouveau. Il sent un peu le réchauffé !

 

 Un premier ministre  qui annonce un samedi soir sa démission  à l'heure du souper et qui est renommé le lendemain à l'heure du  petit déjeuner.

 

Ce suspens "insoutenable" de savoir qui sera premier ministre aura occupé les médias et "le tourne en boucle". Après que le Président Sarkozy ait reconduit le Sieur Fillon à la tête du gouvernement, les médias ont entretenu toute l'après midi de nouveau le suspens en annonçant ici tel départ, là telle entrée. Bref, le peuple a eu en ce dimanche 14 novembre 2010, le remaniement à toutes les sauces et à tous les repas !

 

Finalement, à 20 H 15 tapantes, nous avons eu l'apparition du Secrétaire général de L'Elysée, le Sieur Guéant - nouveau Maire du Palais (*) - qui annonça la composition du gouvernement Fillon III.

 

Que retenir de la nomination de ce  gouvernement ?  ce gouvernement n'est qu'une  farce et attrape (nigaud(s)) et aussi un affaiblissement sans précédent de la République.

 

Farce et attrape nigaud(s),  car ce gouvernement n'est pas là pour résoudre les problèmes du pays et de reconquérir la pleine souveraineté nationale et populaire.  Il est là uniquement pour préparer la campagne présidentielle de 2012 et la nouvelle candidature de l'actuel locataire de l'Elysée.

 

Ensuite, ce gouvernement est un gouvernement RPR pardon UMP qui va se situer à droite politiquement et visuellement. C'était le but de rechercher. L'électeur de droite est choyé.

 

  La sortie des Ministres "d'ouverture", la faible place aux centristes, la nomination "cynique" de certains Villepinistes (démontrant que Villepin ce n'est que du vent et que l'entourage de l'Ancien Premier Ministre perd vite de sa critique en échange d'un maroquin ministériel) et enfin l'entrée de certains poids-lourds comme Juppé ou Bertrand montrent que le Président de la République et son Premier Ministre  mettent tout en oeuvre pour affronter la campagne présidentielle. 

 

C'est donc un gouvernement de combat électoral et rien d'autre ! Le signal est clair ! La droite et le Président de la République sont  déja en ordre de marche.

 

La gauche - toutes composantes mélangées - devraient s'en souvenir et aussi le prendre en compte. La droite est prête au combat ! La gauche est dans ses divisions, ses querelles, ses fronts rabougris, ses programmes tiédasses et dans l'incapacité de proposer ou de mettre en perspectives un débouché politique aux mouvements sociaux. On préfère, les petites phrases ici, les attaques ad hominem là et encore d'autres préfèrent faire le buzz sur le net ou encore annoncé leur candidature à la candidature. Bref la droite est prête comme en 2006 pour 2007. La Gauche n'est pas prête comme en 2006 pour 2007. 

 

 

Il serait temps que la gauche notamment celle qui a la fibre républicaine et sociale ou encore celle qui se dit radicale,  celles qui ne se complaisent  pas dans le verbe gauchiste manichéen et qui ne s'abandonnent  pas à la pensée unique écolo libertarienne de réveiller et de se mettre elles  aussi en ordre de marche pour la bataille qui vient.

 

Le Président de la République s'est servi de ces jeux d'intrigues rappelant les jeux de la Cour sous l'Ancien régime et le renvoi de ministres selon le bon vouloir du souverain ou de tel(le) ou te(le) intrigant(e), de ces mises en avant tel que ce "pauvre" Monsieur Borloo, des querelles de personnes et d'ambitions pour faire une tour de passe passe - bien aidé et servi par celui qui avait tout y gagner (et il a tout gagné car il fut reconduit comme chef de gouvernement) qui ne sont autre que de la farce politicienne et de l'attrape nigaud(s).

 

 Il y a quinze jours, Borloo se voyait Premier Ministre et s'était même offert une nouvelle coupe de cheveux ! Et voilà qu'en ce dimanche de novembre, le jeu de farce et d'attrape a atteint son but et le "pauvre" Ministre ne serait pas le locataire de Matignon. La chose étant trop dure à avaler  et bien le ministre - ex futur premier ministre favori et chouchou des médias et de la pensée unique commentatrice - qui fut humilié par un  Président "monarque" n'avait pas d'autres choix que de déguerpir de ce marigot de crocodiles et de chausses trappes bien huilés.

 

Quel triste spectacle,  cinq mois de cirque qui ont démobilisé les ministres, les affaires politico-financières qui occupèrent les médias tout l'été, l'humiliation de ministres dans la farce et attrape de ce jeu de bonotto Sarko-Fillonien font qu'un nouveau cou est porté à la république et aux institutions de notre pays.

 

 

La République en sort affaiblie, une fois de plus, vous me direz... Une fois de trop vous répondrais-je !

 

 Pour terminer, méditons cette citation issue de l'un des discours du Jacobin vertueux Saint-Just.

 

"L'art de gouverner n'a produit que des monstres."
Saint-Just (Discours à la Convention, 24 avril 1793).

 

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

 

 

 

(*) Le Maire du Palais était sous les monarchies Mérovingiennes, le Chef de l'Administration. Il nommait les fonctionnaires à la place du Roi. A partir du VII Siècle, les Maires du Palais interviendront dans les affaires de l'Etat et dirigeront progressivement le royaume des Francs à la place du souverain.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche