Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 15:59

Par Citoyen Darthé-Payan         Argîle, Duodi 12, nivose, an CCXIX de la République.

 

   

 

En ce premier jour de l'année nouvelle et que les bons voeux fleurissent et bien je vais aborder très succinctement le bilan de l'année 2010 et les perspectives pour 2011. Egalement, j'aborderai ce Jour de l'An de manière fortement républicaine, laïque et civile en émettant le souhait que notre pays, patrie révolutionnaire et républicaine, en ces temps troublés et de remise en cause de la République,  ne devrait-elle pas envisager le retour au Calendrier Républicain ?

 

 

AUTANT EN APPORTE L'AN : Bilan et Perspectives.

 

L'année 2010 vient de s'achever. Je remercie les Citoyens lecteurs qui m'ont accompagné durant l'année en venant sur mon blog.

 

  Cette années fût l'annus horibilis pour le peuple et pour la République. Certes, il y a eu ici ou là un sursaut, une loi, un mouvement social, une espérance mais tout cela fut vite étouffée par la machine de guerre du capitalisme en crise et par l'idéologie dominante de la pensée unique libertarienne et fédéraste.

 

 

Sursaut électoral de la Gauche libertarienne aux Régionales mais échec du Front de Gauche

 

Le sursaut s'est fait à travers les urnes mais si la droite gouvernementale a été défaite lors des Elections régionales du printemps dernier, la gauche radicale, le Front de Gauche n'en a  pas profité bien au contraire, le score bien que déclaré satisfaisant par les directions des partis respectifs du Front de Gauche (PCF-GU-PG), fût en fait un échec tant politique, qu'organisationnel qu'électoral. Le Front de Gauche a été à la carte, à géométrie variable ou rabougris selon les contrées et les régions. Bref, aucune clarté, aucune cohérence, aucune dynamique. Les élus Communistes ont perdus près de la moitié de leurs élus, la Gauche Unitaire et le Parti de Gauche ont eu quelques clopinettes ! Même dans la région Limousin, la fameuse "Terre de Gauche" ce Front de Gauche élargi au NPA a moins rapporté d'élus qu'à la précédente régionale de 2004 pour les partis de la gauche radicale.

 

La Gauche domestiquée (PS-EE), les socio-démocrates, les  écolo- libertariens et fédérastes ont remporté les urnes régionales montrant au passage que la Gauche radicale (Front de Gauche et NPA)  a du soucis à se faire pour les prochaines échéances notamment sur le plan politique, idéologique, stratégique et aussi au sujet de convaincre les électeurs, les classes populaires et là il y a du boulot. Mais du côté de la direction du Front de Gauche, tout semble montrer que l'on est dans l'incapacité d'appréhender, de comprendre les choses et d'inverser la tendance.

 

 

Des partielles qui anéantissent les illusions du Front de Gauche 

 

Les élections partielles de ces derniers jours tant à Noisy le Sec qu' à Corbeil-Essonne ont clairement montré ici l'échec et la déconfiture du Front de Gauche sur le plan électoral, sur le plan stratégique, sur le plan politique. Si la direction du PG fait porter l'échec sur le PS et bien c'est que le PG n'assume rien de ces choix douteux, stériles et ambigüs depuis dix huit mois. Son face à face stérile et mortifère avec le PCF dans le Front de Gauche risque d'anéantir tous les bénéfices engendrés par  la campagne médiatico-polémico-buzzique du Camarade Mélenchon. Il est clair que de nombreux communistes ne laisseront pas faire Mélenchon et qui si ce dernier, comme c'est fort probable, se présente à la présidentielle de 2012 et bien au delà de la candidature Chassaigne (cache misère) et bine des candidatures comme celles de Gremetz, de Bocquet ou de Gérin seront encouragées et même pourront aboutir.

 

Je n'en rajouterai pas sur le Front de Gauche, qui est pour moi, mort depuis le mois de septembre 2009 et tout le toin toinautour n'est que pure enfumage.

 

La Gauche en général et la gauche radicale en particulier iront à la présidentielle divisée, atomisée, dispersée, chapellisée. Il y aura probablement trois candidats Trostkystes (POI, LO, NPA), peut-être un du M-PEP, peut-être un des Altermachins (surtout s'ils n'obtiennent pas du PCF leurs entrées dans le FDG ), un candidat communiste officiel possible, un candidat orthodoxe (si Mélenchon se présente),  la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour le PG ou le FDG, la candidature socialiste caucus(fiée) en la personne de Royal ou DSK, la Candidature d'un ou de plusieurs EE-Verts ! Bref c'est carrément une équipe de Football que pourrait présenter la Gauche : le 11 de Gauche pour la Présidentielle perdue de 2012 !

 

 

A droite et à l'extrême-droite, l'un est prêt, l'autre laboure !

 

la Droite et le Président Sarkozy est le seul prêt dans ses startings-blocks, comme en 2006, il a une longueur d'avance sur la Gauche qui elle comme en 2006 est divisée, atomisée et pas prête ni politiquement, ni sur le plan des propositions, ni sur le plan des stratégies. Avec Marine LePen, une candidature d'extrème droite- laboure les villes et les campagnes à l'abandon notamment les anciens bassins ouvriers de la mine et de la sidérurgie mais aussi les campagnes en désertification croissance et laminées par les politiques libérales de l'Europe fédéraste et de la pensée unique écologiste totalitaire.

 

 

Une loi républicaine et puis plus rien...

 

Les parlementaires ont voté la fameuse loi "contre la burqa" et ils ont bien fait ! Certains parlementaires de gauche ont soutenu et voté cette loi justifiée, républicaine permettant le respect de l'intérêt général, le respect de l'ordre public, le respect du vivre ensemble mais aussi bien que non affirmé, le respect des principes républicains de la laïcité. Les partisans intégristes du port du voile intégral, de l'envahissement de la sphère public, de l'espace public, des services publics, des intérêts communautaires ont eu des soutiens étonnants notamment en provenance de la Gauche bien pensante soit libertarienne, soit communautaire, soit encore honteuse de se clamer Républicaine et laïque. Cette gauche contre révolutionnaire et anti républicaine sous couvert de défense des libertés individuelles et parce qu'aussi la loi était défendue par la droite et par le Président Sarkozy, ont balancé leurs discours pleurnichards et victimistes habituels sentant bon le communautarisme et qualifiaient les tenants du projet de loi d'islamophobes. Bref, ces combattants contre-républicains ne défendaient pas des libertés individuelles mais des libertés particulières, surtout que derrière, certains intégrismes réligieux ou communautaires voulaient imposer leur loi et faire de la religion une donnée politique incontournable.

 

Il est plus que nécessaire de rappeler qu'en France, la République laïque une et indivisible et de l'intérêt général doit avoir le dernier mot.

 

Cette loi fut votée et promulguée. Il faudra êtreattentif pour savoir si elle va être appliquée et comment va-t-elle être appliquée. En tant que Républicain et laïque, j'espère qu'elle sera appliquée partout et pour tous et dans toute sa rigueur.

 

Mais depuis cette loi, la laïcité républicaine est toujours et encore bafouée. Ici, par des subventions aux écoles privées confessionnelles, là, par des intégristes qui organisent les prières de rue, là enfin  par des atteintes à la loi sur l'interruption volontaire de grossesse. Le Concordat d'Alsace-Moselle est toujours en vigueur et les régimes dérogatoires en outremer s'intensifient. Bref, au lieu d'avancer, d'être partout présente pour chacun et pour tous, la laïcité recule et en sort chaque jour un peu plus affaiblie.

 

 

Un mouvement social fort qui sombre parce qu'aucun débouché politique de gauche ne fut proposé, permettant à Sarkozy de l'emporter !

 

Durant l'année écoulée, un mouvement social de vaste ampleur a cadencé les mois puis les semaines du petit monde politique et syndical. C'est la contestation de la réforme(?) des retraites qui avec sa mesure phare : l'âge de départ repoussé de 60 à 62 ans et la retraite à taux plein, sans décotte de 65 à 67 ans. Le mouvement fut de plus en plus vaste et toucha également les salariés du privé. Si les grèves demeurèrent fort modestes le nombres de manifestants fût conséquent. Ce mouvement ne put aboutir faute de clarté, faute d'avoir dit clairement et en préalable que le projet de réforme des retraites devait être retiré, faute de l'absence de débouchés politiques. Le mouvement se montra unitaire la plupart du temps, mais des organisations comme FO dans premier temps puis rejointe par les SUD-Solidaires et par quelques secteurs de la CGT  qui réclamaient à la fois le retrait et la grève illimitée. Bref, l'union a minima et sans volonté d'en découvre amène un faible rapport de force face au gouvernement et au Medef. Les leaders syndicaux de la CGT-CFDT, main dans la main, sourire aux lèvres n'empêchèrent pas la défaite du mouvement et le vote par le parlement de la loi. Cruelle défaite du mouvement social et absence totale de courage et d'audace des responsables politiques de la Gauche qui se rangèrent derrière les consignes syndicales a minima et oubliant au passage que toutes luttes des classes et aussi une lutte politique. Au lieu de se ranger au position du duo Thibault-Chérèque, des politiques comme Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, etc... auraient du proposer un débouché politique au mouvement social en cours.

 

 

L'économie de guerre qui lamine tout et l'UE qui impose sa tutelle : pauvre Etats-Nations !

 

L'année 2010 a été l'approfondissement de la crise du système capitaliste transnational et cette crise touche maintenant la solvabilité des Etats de l'UE. L'UnionEuropéenne après avoir décidé la cure d'austérité sans précédent pour la Grèce appelle les "Bons" docteurs du FMI et leurs remèdes du réajustement structurel. Après la Grèce, l'Irlande, puis le Portugal, puis peut-être la Belgique en pleine crise institutionnelle. Même des pays comme le Royaume Uni, l'Italie, la France ne sont plus à l'abri du breuvage cocktail explosif que prescrit les médecins du FMI avec l'aval tutélaire de la Commission de Bruxelles. Cette Commission oligarchique et a-démocratique impose aux Etats-Nations de l'Union et à leur peuple un coup d'Etat en mettant à la fois les budgets nationaux sous tutelles et à mettant les plans de relances de 2008-2009 à la poubelle. L'Union Européenne et sa monnaie, l'Euro surévalué et affectée de mille spéculations asphyxient chaque jour un peu plus les économies et l'autonomie des pays. Le Capitalisme en crise a décidé de s'en sortir par l'économie de guerre et qui dit économie de guerre dit rationnement de la dépense publique, rationnement de la production, rationnement de la consommation, rationnement de la redistribution ce qui entraîne un laminage des acquis sociaux, desrégimes de retraite et de l'Etat providence, de l'emploi et des services publics. Bref, la décroissance économique et l'austérité budgétaire. Après la Grèce, l'Espagne et le Portugal, la cure d'austérité frappe le pauvre peuple irlandais qui n'a plus que ces yeux pour pleurer et voir ses acquis sociaux fondre comme neige au soleil.

 

 

Une tutelle de plus en plus étouffante et destructrice.

 

La tutelle de Bruxelles sur les Etats-Nations montrent le vrai visage de l'Europe qui est en fait une nouvelle prison des peuples et le fossoyeur de la souveraineté des Etats-Nations et du peuple citoyen. Cette tutelle s'affirme, s'affiche et s'applique chaque jour un peu plus à notre "pauvre" pays, à notre "pauvre" république avec notamment l'entrée en vigueur ce premier Janvier de la directive organisant l'ouverture à la concurrence dans la distribution du courrier pour les lettres et plis de moins de 50 grammes. La Poste face à cette concurrence semblent vouloir préférer les services aux entreprises et aux marchands plutôt que de se comporter en service public partout et pour tous avec l'obligation de mener à bien les missions d'accueil du public, de la distribution du courrier,  d'être le service public et collectif bancaire et d'épargne. 

 

 

Une Chine sauveur des pays européens endettés ? Non ! La  Chine capitaliste et impérialiste !

 

La Chine intervient en nouvelle grande puissance et avec beaucoup de volonté d'expansion. Certes, elle rachète la dette grecque mais s'offre les ports et la flotte marchande et commerciale grecs. Il est clair que la Chine communiste par son parti unique dominant n'est en fait qu'un géant capitaliste et de plus en plus capitalistique et ce qui entraîne de facto une dérive expansionniste voire impérialiste. Oui, la Chine est un pays impérialiste et le devient de plus en plus là en Grèce et demain au Portugal mais cela fait pas mal de temps qu'elle s'exerce à l'impérialisme économique en Afrique et en Amérique latine surtout dans les pays producteurs de pétrole ou ayant une richesse en minerais. Ce schéma du Chine capitaliste et impérialiste est fort peu analysé même reconnu y compris chez un politique comme Jean-Luc Mélenchon et chez les adhérents de son parti. Vous vous rendez compte la Chine communiste, capitaliste et impérialiste c'est impensable dans leur schéma binaire et manichéen fait d'a priorisme date et de gauchisme (pablisme ou maoïsme) frelaté !

 

Il est plus que nécessaire et vital que notre pays regagne sa souveraineté nationale et populaire mais aussi monétaire, budgétaire, financière et parlementaire  et organise sa protection car demain son tour viendra et la France républicaine ne sera plus qu'un lointain souvenir. Osons sortir de l'UE, de la BCE, de l'Euro, du GMT et du FMI pour redevenir une nation indépendante et souveraine.

 

 

LA REPUBLIQUE EN PERSPECTIVES...

 

La nouvelle année débute et doit permettre à la République de se rétablir, de reconquérir partout le territoire. La Gauche oublieuse des principes républicaine devraient se reprendre et engager le sursaut républicain pour le salut de notre pays. Pour le républicain socialiste et jacobin que je suis, j'espère que la République guidera le pas des responsables politiques de notre pays et que sursaut que j'appelle de mes voeux

 

2011 doit être l'année de la reconquête républicaine et du rétablissement des principes républicains de Liberté, d'Egalité, de Fraternité, de Laïcité, d'Unité et d'Indivisibilité, de Souveraineté, de Citoyenneté, d'Emancipation, d'Universalité, de Bien commun, d'Intérêt général. Une reconquête sociale, civique, citoyenne, jacobine et universaliste. Par la voie des urnes, par le mouvement social, par l'insurrection civique. Cette reconquête républicaine est d'essence révolutionnaire. Une révolution républicaine, sociale, jacobine, citoyenne et populaire permettant la refondation républicaine de la France et de la société, la reconquête de la pleine souveraineté nationale et populaire, la rupture avec le système capitaliste et l'Union Européenne, l'instauration d'une politique de revenus et de redistribution des richesses et pour finir un développement universel faisant de nouveau de la France une puissance indépendante et conquérante.

 

La révolution républicaine et citoyenne doit permettre de faire converger partis, dirigeants politiques, associatifs, syndicats, citoyens vers une alternative républicaine de salut public. Cette convergence sera le Front d'unité populaire autour de la reconquête de la souveraineté nationale, populaire, monétaire et budgétaire qui sera avec la sortie de notre pays de l'UE, de la BCE, de l'Euro, du GMT, du FMI, les premiers objectifs de cette convergence et de cette volonté commune partagée. Ensuite viendront les ruptures, les refondations, les transformations, les constructions nécessaires pour refaire de la France un pays pleinement républicain, après avoir reconquis sa souveraineté et son indépendance, s'émancipe du système capitaliste et redevienne une grande puissance politique, diplomatique, économique, sociale, culturelle tournée vers l'universel et la coopération.

 

 

Des éléments de convergences existent ici ou là, diffus ou plus affirmé au  POI, puis dans des secteurs du Communisme, puis  au sein du Parti de Gauche, du Mouvement des Citoyens et du Parti socialiste pour finir par les franges gaullistes de gauche, de progrès et souverainistes gaullistes et de progrès comme DLR. J'avais lancer un appel à convergences à Jean-Luc Mélenchon (PG), Pierre Joxe (PS), Jean-Pierre Chevènement (MRC) et Nicolas Dupont-Aignan (DLR) pour qu'une alternative républicaine de salut public s'organise autour notamment du plein retour de notre pays à sa souveraineté. Pour le moment, chacun de ces leaders, chacun de ces mouvements préférent rester chez lui, jouer entre "amis", dans un front ou des querelles d'égos ruinent et ruineront tant et tant d'espérance. A vous de voir, Mesdames et Monsieurs les responsables politiques si la République ne nécessite pas un sursaut pour le salut public de notre pays.

 

La République vous appelle... Ne faîtes pas la sourde oreille !

 

 

 

...ET SI L'ANNEE COMMENCAIT LE 22 SEPTEMBRE ?

 

En ce jour de l'an de l'année civile selon le calendrier Grégorien, la République nous appelle. J'ai pensé  que pour symboliser de manière concrète, culturelle et pratique la refondation républicaine de notre pays et de la société. La rétablissement du Calendrier Républicain serait un premier signal fort, certes symbolique, mais un signal fort, d'une France républicaine unie et fière, fidèle à la Grande Révolution  qui ferait de nouveau l'Histoire.

 

Les 21 et 22 septembre seraient des jours fériés permettant aux politiques, aux élus, aux citoyens de fêter la république et  la Révolution et aussi le jour de l'an. Ces deux journées républicaines auraient un grand retentissement tant en France, en Europe que dans le Monde. La France se resaisirait de son glorieux passé révolutionnaire et républicain en reprenant le cours interrompu de la Révolution jacobine et républicaine qui démarra un certain mois de Juillet 1789, renversant la monarchie un certain 10 août 1792, puis l'abrogera le 21 août et proclamera la République.

 

Bien sur dans le cadre de cette nouvelle organisation calendaire, l'actuel Droit du Travail, les conventions collectives, la durée hebdomadaire et les 151,67 heures seront maintenus, comme les congés du dimanche. Le citoyen salarié ne devra en aucun être lésé et bien au contraire, dans le cadre de l'instauration de ce Calendrier Républicain devra pouvoir acquérir de nouveaux droits et avantages sociaux. La République pleine et entière, jusqu'au bout y compris dans les entreprises et le Droit du Travail. La République devenue sociale aboutira au Socialisme comme le martelait Jean-Jaurès en son temps.

 

 

 

Le Calendrier républicain a été voté par la Convention et le décret adopté le 5 octobre 1793. Le Calendrier républicain sera appliqué jusqu'au 10 nivose an XIV et sera remplacé par le Calendrier Grégorien à partir du 1er Janvier 1806 sous le 1er Empire (Napoléon 1er).

 

 

Le 22 septembre de chaque année redeviendrait donc le 1er jour de l'an de la république. La République guide nos pas...

 

Meilleurs voeux républicains à vous Citoyens.

 

Ce 1er janvier 2011 devient : Argîle, Duodi 12, nivose, an CCXIX de la République.

 

 

 

 

 

Vive la République, Vive la France.

 

Salut et Fraternité.

 

D-P.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Un jacobin villeurbannais 06/01/2011 10:47


Citoyen, ce n'est que le jour du raisin, 1er Vendémiaire de l'an 220 de la république, que je te souhaiterai un bonne et victorieuse année. Cependant, en ces jours de fraternité, je t'envoie tout
de même tous les voeux républicains du club des jacobins de Villeurbanne.

Vive la république!


jean-jacques 03/01/2011 21:31


Salut et Fraternité cher DP ,
Tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année !
Je partage à nouveau ton analyse, ton constat est lucide.
Toutefois le pire n'est pas certain et les évènements ou la providence joueront en faveur de nos thèses.
Je pense que JLM est le mieux placé, le débat avec Julliard sur France-Culture était de haut niveau, quel dommage de ne pas avoir la même chose à la TV à une heure de grande écoute !
Certes il y a des bisbilles au PG, mais je pense que c'est là que peut s'inscrire l'avenir de la gauche, les mois qui viennent seront cruciaux et vu l'éparpillement du PS il n'est pas exclu que JLM
apparaisse comme LE candidat de la gauche.
Je pense que JLM est obligé de composer avec toutes les tendances s'il veut s'imposer, l'idéal jacobin doit demeurer une ardente obligation mais il faut parfois mettre un peu d'eau dans son vin
pour parvenir à un résultat.
Soyons patients.
Inspirons-nous, une fois n'est pas coutume et c'est paradoxal pour un républicain, du roi Henri IV : "Paris vaut bien une messe" , ça explique sans doute les positions de JLM qui nous laissent sur
notre faim.
En tout cas, pour moi en 2012 ce sera lui.
Bonne année républicaine !
Le combat ne fait que commencer !


Jacques Michaud 03/01/2011 19:59


Darthé

Pour toi et toute ta petite famille, tous mes meilleurs voeux républicains de bonne année et de fraternité.

Très bonne analyse. L'année 2010 a été cruelle pour les français mais aussi pour la gauche radicale. Espèrant qu'un sursaut autour de la république et des valeurs et principes républicains va
permettre d'entrevoir une espérance en 2011.

Salut fraternel.

Jacques


Olivier Lecoeur 01/01/2011 20:35


@Darthé-Payan

Tous mes voeux républicains pour l'année 2011.

Très bonne analyse de la situation politique et des perspectives. L'année 2011 va être cruciale à plusieurs titre pour la gauche et les républicains.

Vont-ils converger avec les républicains de progrès, les gaullistes de progrès et rassembler la gauche républicaine et socialiste ?


Vont-ils permettre une cristalisation du mouvement social contre la réaction sarkozyste et l'Europe libérale ?

Vont-ils remettre au centre du débat et des projets politqiues les principes républicains et la refondation républicaine de notre pays ?

Voilà les enjeux.

Encore tous mes voeux et Fraternité.


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche