Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 21:36

 

Par Darthé-Payan                                                                               



Jean-Pierre Chevènement lors du discours de clôture du Vième congrès du MRC qui s'est tenu ce week-end à Paris, a déclaré par rapport à la présidentielle de 2012 : "Je ne veux rien exclure".



Le MRC s'est éloigné des primaires et du PS en réaffirmant son refus de la construction fédérale de l'Europe rappelant que toute l'absurdité qu'est  l'Europe de Maastricht. Le programme du MRC va dans le bon sens. Certes, ce n'est pas un programme révolutionnaire de rupture, ni le Manifeste Jacobin mais les propositions républicaines de gauche et d'intérêt général y sont formulées."40 Propositions pour un programme de salut public". Avec l'idée de refaire de la France un grand pays industriel et technologique, d'avoir un contrôle public du crédit.



Ce congrès est un bon signal pour la gauche et notamment la gauche républicaine, socialiste et jacobine.



Le Parti de Gauche, et son Président, le camarade Jean-Luc Mélenchon devrait se saisir de la question que pose l'évolution notable du MRC et de Jean-Pierre Chevènement qui quittent les rivages du PS et notamment les primaires pour une position républicaine de gauche plus classique et surtout permettant des convergence et des initiatives.

 

Le PG - comme je l'ai rappelé dans ma note précédente - doit se dépasser et devenir un véritable Parti Républicain, Socialiste et Jacobin. Un Parti de la République et du Socialisme.

 

Si le PG quittait son face à face stérile avec le PCF dans un Front de Gauche rabougris et lui même en mauvaise posture et engager le sursaut républicain et de souveraineté permettant les convergences, les rapprochements, les initiatives en vue d'une gauche républicaine, socialiste et jacobine représentée à la Présidentielle de 2012.



Le PG doit éviter l'autre travers celle du tout écologie (et là c'est pas gagné !), les alliances sans avenir avec les Alternatifs et les flirts de plus en plus poussés avec Europe Écologie.

 

Non !  Camarade Méluche, on ne peut pas être républicain, socialiste, jacobin et s'accoquiner avec les alternmachins et les libertariens écolos d'Europe Écologie qui ne sont pas des ardents parisans (bien au contraire !) de la république une et indivisible et de la souveraineté des Etats-nations  !. A un moment, il faudra la clarté, et il faudra choisir comme il faudra choisir entre la question du retrait de la France de l'UE, de la BCE, du GMT et le repolinage démocratique de l'UE de la concurrence libre et non faussée. Il en sera de même sur les lois républicaines et laïques comme celle de la future loi interdisant le port du voile intégral dans les services publics, la sphère publique ou sur le retrait de la réforme des collectivités locales. On ne peut pour la laïcité et s'opposer à une loi d'intérêt général républicain et laïque comme on ne peut pas être pour l'unité et l'indivisibilité de la République et ne pas s'opposer aux lois de décentralisation ou bien encore crier au méchant loup jacobin centralisateur que serait devenu Sarkozy.



Il y aussi les gaullistes de gauche, les gaullistes de progrès et souverainistes qui mettent en perspective le retour de la souveraineté de notre pays et la rupture avec l'UE. Ces gaulliste prônent un volontarisme économique et le retour aux valeurs républicaines.



Des convergences, des initiatives doivent se faire jour entre les républicains de gauche, les républicains socialistes et jacobins, les républicains citoyens, les gaullistes de gauche et de progrès, les républicains souverainistes comme le mouvement Debout la République  afin qu'une alternative républicaine concrète soit proposée au peuple français.



Alors, il y aura des gens qui seront disponibles, des républicains authentiques qui souhaitent un sursaut salvateur pour notre patrie républicaine. Il y en a au POI, au PRCF, au PCF(qui doivent se sentir désespérés après le 35ème congrès), au PG (il y en reste car tous ne se sont convertis à la nouvelle religion écolo-libertarienne du tout sociétal et du tout victimaire), au PS (du côté d'André Laignel, de Marie-Noëlle Lienemann, de Catherine Picard ou de Paul Qullès qui refusent que leur parti devienne un club de supporters et de teenagers faisant la claque comme dans les partis politiques Etats-Uniens), des gaullistes de gauche et de progrès, des gaullistes souverainistes, des syndicalistes, des associatifs notamment ceux épris de laïcité, des simples citoyens ne supportant plus la remise en cause de la république et de la souveraineté du peuple et de note pays - confisquée par l'Union Européenne et la mondialisation du capitalisme transnational.



Sans crier au droitisme, à la trahison ou à l'hérésie, faisons converger toute cette disponibilité, toute cette flamme républicaine pour permettre l'espoir d'une alternative républicaine.



Maintenant je m'adresse à trois responsables politiques républicains.



A Jean-Luc Mélenchon :

 

Il n'y a pas que la question écologique et sociétale Il y a aussi la question républicaine jacobine et laîque, la question sociale de la rupture avec le système capitaliste et la question de la souveraineté.



A Jean-Pierre Chevènement :

 

Il n'y a pas que la question nationale, il y a aussi la question sociale; la question de la souveraineté du peuple et la rupture avec l'ordre capitaliste.



A Nicolas Dupont-Aignan :

 

Il n'y a pas que la question nationale et de souveraineté, il y a aussi la question sociale et laïque et la question de la rupture avec le système capitaliste.



Déjà avançons tous vers la question républicaine de la souveraineté. Des convergences utiles et salvatrices peuvent en sortir.



Alors, un effort à chacun et à tous et notamment à Jean-Luc Mélenchon, à Jean-Piere Chevènement et à Nicolas Dupont-Aigan pour les plus représentatifs d'entre eux pour permettre à la France ce sursaut républicain et de souveraineté. Un gouvernement de Salut Public pour la reconquête de la souveraineté de notre pays, la refondation républicaine, sociale, jacobine et laïque de notre pays et le lancer le processus de rupture avec l'ordre capitaliste. Un programme devrait nous (vous) inspirer : celui du Conseil National de la Résistance ! L'œuvre politique et humaine d'un pacte fécond permettant la libération, le retour à la pleine souveraineté de notre pays et son unité, l'alliance des producteurs, des paysans, des ouvriers, des instituteurs pour la reconstruction d''une France prospère, solidaire et universaliste. Un beau programme, non ? Une belle inspiration , non ?

 

Salut et Fraternité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-jacques 04/07/2010 12:35


@Darthé
Salut et fraternité !
Je partage ton point de vue, vu la situation et les coups portés contre la République et le modèle social français, il est temps d'en revenir à l'esprit du CNR !
évitons les mesquineries , concentrons nous sur notre objectif essentiel et dépassons nos divergences avec DLR le temps du combat de la résistance et de la reconquête républicaine, il sera toujours
temps ensuite de retrouver le vieux clivage !
amicalement, salut fraternel et républicain à tous !


Darthé-Payan 04/07/2010 15:08



@Jean-Jacques


Salut fraternel et républicain à toi.


Oui, l'esprit de resistance et de reconquête du CNR, compromis républicain social fécond qui a permis à notre pays de se reconstruire, de se développer, de rayonner par sa culture, sa langue, son
corps dévoué de coopérants, son économie et l'universalité de sa pensée et de son histoire.


Comme tu dis : "Dépassons nos divergences avec DLR, le temps du combat de la réistance et de la reconquête républicaien". Tu as parfaitement raison ! Espèrons que Jean-Luc Mélenchon, Jean-Pierre
Chevènement, Nicolas Dupont-Aigna mais aussi des gens du POI, du PCF, du PS (Lienemann, Picard, Laignel, Quillès) se retrouvent tous et convergent pour le sursaut et l'alternative républicains !



Sonia Bastille 02/07/2010 22:16


@ Darthé

Salut à toi,

Je me retrouve dans ton argumentation en réponse à l'ami républicain et citoyen Elie. En fait tu précises à la fois les enjeux, les objectifs, les contours de cette convegence pour une alternative
républicaine. A nous les républicains socialistes et jacobins de faire avancer ces convegences pour l'alternative républicaine. Oui, vite un gouvernent de Salut public !

Bon courage et à très vite.

Salut fraternel à toi.

Sonia


Gilles 02/07/2010 20:26


Salut fraternel à tous.

Belle initiative et beau projet que nous propose Darthé-Payan et dont je partage totalement les différentes adresses à Jean-Luc Mélenchon, Jean-Pierre Chevènement et Nicolas Dupont-Aigna.

Comme le dit Demetrio, pour sauver la République, il faut un sursaut et aussi un gouvernement de Salut Public. Face aux renoncements des politiques, au désintéressement et à la démobilisation des
citoyens, il faut bien proposer ce sursaut et ces convergences pour une alternative républicaine.

L'Europe agit par coup d'Etat et par démantèlement de toute la souveraineté des Etats nations et des peuples citoyens. Les acquis sociaux, les services publics, les droits de souveraineté sont
réduits jours après jours et que fait la gauche radicale (à part crier "il faut faire payer les riches ou les banques" et/ou se prosterner devant la nouvelle divinité qu'est la nature et la sainte
église écolo bobo.

Comme, le dis Darthé, :" Mélenchon, Chevènement et Dupont Aignan arrêtez vos querelles d'égos, de boutiques, vos schémas merdiques et manichéens et convergez pour le sursaut vital pour l'avenir de
notre république, de notre état providence, de notre souveraineté et aussi du politique tout court ".

Salut et Fraternité à tous.


ELIE 02/07/2010 20:03


Bonjour à tous.

Secrétaire local du MRC de Saint-Quentin (Aisne), je puis voir comment évolue Debout La République. Sachez que Dupont-Aignan fait des accords électoraux avec l'UMP et notamment Xavier Bertrand. Je
pense que ce que j'annonce choquera beaucoup de monde, mais hélas pour certains, n'est pas Chevènement qui veut.

Il ne suffit pas de se dire "républicain" pour agir comme tel. De plus, DLR est un parti de droite, essayez de le comprendre, les organisations politiques et économiques ne seraitent pas
suffisamment solide et les différences sont nombreuses. Trop de divergences sont présentes.

Par contre, un rassemblement des républicains de gauche pourquoi pas, mais comment faire avec JL Mélechon (que j'aime bien, au passage) qui souhaite une constituante européenne (prélude à un
certain fédéralisme) alors que nous souhaitons une europe de colaboration politique et économique pour une europe sociale (mais une vraie là, cette fois-ci).

Si un accord est possible, ce ne sera qu'avec des républicains de gauche, et pas des républicains de tout bord.

Fraternellement.

Laurent ELIE


Darthé-Payan 02/07/2010 21:23



Bonsoir Laurent ELIE,


Debout la République et NDA font des alliances avec l'UMP et je crois même - sauf erreur de ma part - que NDA a appelé à voter Sarkozy au second tour. Il est pas spécialement progressiste sur le
plan social et fait alliance généralement avec la droite libérale et anti sociale. Tu vois, je sais tout, je cache rien.


Jean-Pierre Chevènement et le MRC ont appelé a soutenir dès le premier tour Ségolène Royal (programme de l'ordre juste issue des encycliques papales, décentralisatrice forcenée, partisan du
traité de Maastricht, du TCE, du traité de Lisbonne, de la BCE et du GMT). Je n'oublie pas que le MDC (ancêtre du MRC) a fait campagne avec le PS aux Européennes de 1999. Qu'aux élections
législatives ou locales, le MRC est lié avec le PS, les Verts puis EE qui sont des Européistes libéraux-libertaires (libetariens). Vous appelez au second tour à soutenir des européistes bien
souvent faiblement républicain ou pas républicain du tout ! Tu vois, je sais tout et je ne cache rien.


Le PG, c'est mon parti,  Jean-Luc Mélenchon reste dans le processus intégrationisme européen et du système concurentiel libéral. Il s'unit avec le PCF mais fait des flirts avec EE qui excuse
moi n'est pas la figure la plus représentative du républicanisme (je reste gentil là quand je vois l'évolution de Méluche vers ces centraux écolos libertariens européistes bien souvent contre
révolutionnaires et a-républicains ! L'évolution écolo sociétal des préoccupations du PG font que ce parti est entrain de ruiner toute convergeance à gauche et cela empire depuis quelques temps.
Je sais tout et je ne cache rien.


Tu vois, je peux faire le maximum de rapproche à NDA, à JP Chevènement et  à JL Mélenchon.


Maintenant que l'on a dit cela. Que faisons-nous ? Toi, moi, Tous les autres républicains, socialistes, jacobins, souverainistes etc... On se fait la gueule ? On campe sur nos positions en
attendant quoi ? On engage une énième guerre punique (comme en Rome et Carthage et comme cela durait trop longtemps et à chaque nouveau senatus consul on faisait l'expédition légionaire contre
Empire carthaginois comme ce dernier entreprenais son peuple à la confrontation avec la légion romaine. Tu sais comme moi comment cela se terminera, Rome ordonera la destruction de Carthage)
jusqu'à destruction de l'un ou l'autre républicain à gauche ?


Je ne partage pas l'orientation de JL Mélenchon sur l'Europe. Je ne crois pas à une constituante européenne car il n'y a pas d'Etat européen ni de peuple européen. Méluche est dans l'européisme
et le supranational. Il est beaucoup moins virulent, aujourd'hui,  sur l'Europe, qu'en 2005 lors de la campagne réferendaire sur le TCE.


Je me situe dans la rupture avec l'UE, la BCE, le GMT. Je suis pour que notre pays retrouve sa pleine souveraineté notamment sur sa politique, son parlement, sa monnaie, son économie, ses
marchés. J'en ai discuté avec des membres de la direction de mon parti et bien, il est en aucun cas prévu une rupture avec l'UE, la BCE, le GMT simplement une sortie du Traité de Lisbonne et une
démocratisation des institutions européennes et de la BCE.


Que fais ton à gauche on attend ? On attend les caucus pour cocus ? On attend la énième mouture frelatée du Front de Gauche ou de le énième tentative avec le Npa d'Olivier Besancenot ou bien
encore le mariage avec les Ecolos-libertariens d'EE ?


Mon adresse à trois républicains dont deux situés à gauche - JP Chevènement et JL Mélenchon, et un à droite N Dupont-Aigan était pour sortir de cet stérile position ou non position par rapport à
l'UE, la crise économique, la politique de l'économie de guerre (rationnement de la production, de la consommation, de l'investissement, augmentation des impôts, réduction des dépenses, appel à
l'inflation, destruction des services publics, de l'état providence, des droits du peuple citoyen et souverain etc.., décroissance économique).


Va t-on engager le sursaut républicain pour que notre pays retrouve sans souveraineté et engage les processus de lutte, de rupture, de refondation et de reconquête  ou bien allons nous subir
et accompagner la destruction des Etats nations ?


La mise sous tutelle des budgets des états membres de l'UE est un véritable coup d'Etat contre les Etats nations et les peuples souverains. L'Europe est entrain de devenir la nouvelle prison des
peuples et le fossoyeur des Etats nations.


Mon appel, mon adressse transversalle et fait  pour engager ce sursaut républicain à ce moment clé et aussi vital pour l'avenir de notre pays, de notre république, de nos droits et
protections.


Je suis pour que se fonde un vrai parti républicain socialiste jacobin situé à Gauche. Un parti de la République et du Socialiste. Mais comment faire avec autant de refus d'un Chevènement pour
ses raisons, d'un Mélenchon pour ses raisons etc... ?


Je fais faire bouger les choses et sortir le paysage politque français et notamment le monde politique à gauche de leur torpeur et engager le sursaut républicain, les convergences pour une
alternative républicaine, laïque.


Nous avons lancer un Manifeste Jacobin Pour la République et le Socialisme, nous prenons langue avec de nombreux républicains, socialistes, jacobins, citoyens pour mettre en perspectives des
convergences utiles et fécondes en vue d'un sursaut républicain. Notre premier objectif l'alternative républicaine de la souveraineté populaire et le gouvernement  de Salut Public pour la
mettre en place. Les outils d'unité et de rassemblement, un Parti de la République et du Socialisme s'immergeant dans le peuple et unifiant dans le cadre d'un Front d'Unité Populaire. Le Peuple
encore et toujours et son émancipation par la souveraineté et la citoyenneté.


Voilà, Laurent ELIE, ce que je voulais de répondre dans ce long commentaire.


Salut et Fraternité.


D-P.



Philippe le Retraité 01/07/2010 19:23


Salut Darthé

1er jour d'un jeune retraité que je suis. Que cela fait du bien de ne plus aller bosser et se lever tôt le matin, manger en toute vitesse et rentrer le soir crever !

J'en ai profité pour m'occuper de mon jardin potager et aussi de lire.

Je suis avec une assiduité décuplée la démarche des Jacobins. J'irai ce week end rencontré à une fête des camarades du POI et du PCF. Avec un énorme paquet d'exemplaire du Manifeste Jacobin.
Egalement, j'ai confectionné sous forme d'appel ton adresse pour un dépassement du PG et aussi ton appel pour des convergences pour une alternative républicaine. J'en ai déjà donné à ma factrice ce
matin, syndiquée à FO et elle semblait plus qu'intéressée voire approbative. Notre combat, notre démarche est long et il faut être patient et toujours dépasser les incriminations de certains ou le
manichéisme d'autres. C'est comme la vie débouchant sur la retraite. C'est long à construire, il faut être patient pour atteindre cette seconde vie d'être humain, de citoyen. Cette retraite que le
gouvernement Fillon s'ingénie à remetre en cause et à pousser les gens à la prendre fort tard, usés par les années de boulot quelqu'il soit.

Bien fraternellement

Philippe


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche