Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:11

Par Darthé-Payan

 

 

Le congrès du Parti de Gauche vient de commencer en direct du Mans d'où je rédige la présente note...

 

 

  

 

En débat, outre les nouveaux statuts et autres textes permettant au PG de fonctionner du mieux possible, le Parti de Gauche va discuter également des différentes élements contributifs en vue de la rédaction du programme partagé du Front de Gauche.

 

 

 

Va t-on enfin avoir un sursaut républicain, socialiste, jacobin et laïque et entreprendre les convergences pour une alternative républicaine de salut public ou bien se complaire dans des propositions libertariennes, éoclogiques et  européistes ?

 

 

En effet, le Parti de Gauche appelle à une révolution citoyenne.

 

  Beau programme mais comment s'y prend-on ?

 

 

Le maintien de notre pays dans l'Union Européenne, la Banque Centrale Européenne et le Grand Marché Transatlantique empêche tout processus révolutionnaire. Ne pas rompre avec l'UE et dire que l'on veut la révolution citoyenne et bien c'est faire un jeu de dupe et semer beaucoup d'illusions qui demain se transformeront en disillusions, colère et amerture et le PG ne sera plus crédible.

 

Donc pour la révolution citoyenne il faut rompre avec l'UE et reconquérir notre souveraineté populaire et nationale.

 

 

Le PG appelle à la rupture avec le capitalisme. Bel objectif  mais comment s'y prend-on là aussi ?

 

Le maintien de notre pays dans l'UE, cette ensemble capitaliste de la concurrence libre et non faussée empêche tout processus de rupture avec le système capitaliste transnational par la socialisation de l'économie, un haut degré de protection sociale, un partage et une redistribution des richesse et l'intérêt général de la république permettant le développement économique, social et humain par l'égalité des droits et des conditions, la solidarité, le dépassement des intérêts particuiers, catégoriels ou de classe. L'économie de l'intérêt général est impossible dans le cadre de l'UE, de la BCE, du GMT.

 

De plus, le PG  ne propose nullement dans ses textes contributifs la socialisation de l'économie. Il prone des nationalisations (fort modeste au demeurant) et un développement du secteur coopératif et de l'économie sociale.

 

 La propriété privée marchande n'est donc nullement remise en cause car dans le programme du PG se fait dans le cadre de l'économie de marché, du libre échange, de l'Union Européenne et de la libre entreprise privée restant largement majoritaire dans le pays.

 

 Ce programme est fort modeste et modéré, comparé au programme commun de la gauche en 1972, au  programme socialiste pour les années 80 ou fort timoré par rapport au programme du CNR "Les Jours heureux".

 

Une banque nationale d'investissement n'est pas prévue. Le volontarisme industriel et agricole n'est pas la tasse de thé du PG. On le savait mais là c'est le tout écologie et la planification écologique. Et l'économie et les infrastructures elles n'ont pas besoin de la planification ?

 

Camarades où avez-vous fait passer l'intérêt général et la socialisation de l'économie dans le texte pour le programme partagé ?

 

 

Donc pour rompre avec le capitalisme, il faut sortir notre pays de l'UE, de la BCE, du GMT, des instances internationales servant le capitalisme et la libre concurrence tels que l'OMC, le FMI ou la Banque mondiale. La sortie de l'OTAN, cette organisation politico-militaire, bras armé et service de police de la puissance tutélaire Etats-Unienne dans le cadre du processus transatlantique.

 

 

Le PG propose également la refondation républicaine de notre pays par une VIème république et un processus constituant. Dis comme cela c'est alléchant. Mais en lisant de près les textes et bien on voit bien que l'on a versé pas mal  dans le "délire gauchard" de la démocratie directe et du parlementaire élu une seule fois et sous mandant quasiment impératif d'un côté et le retour à la IVème république et le régime d'assemblée de l'autre avec la nomination du Premier Ministre par l'Assemblée nationale. C'est mai 68, l'AG de quartier et la vieillote IVème république ! Avec cela, la révolution citoyenne tourne au retour du régime d'Assemblée et aux combinaisons d'appareils.

 

 

Remplacer le tout puissant Président de la République (élu au suffrage universel direct) et le présidentialisme par le tout puissant Premier ministre (nommé par l'Assemblée nationale) c'est pas la révolution citoyenne mais le retour aux combinaisons et aussi le pouvoir  primo ministériel n'empéchera nullement la dérive de ce pouvoir vers la personnalisation.  L'exemple de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de l'Italie, de l'Espagne, d'Israël nous le démontre régulièrement.

 

Le seul moyen de sortir de ces dérives autocratiques,  de ce pouvoir personnel niant le parlement ou le citoyen et bien c'est l'exécutif collègial appelé Conseil de la République composé du Comité de la République composé de 5 ou 9 membres et du Collége gouvernemental. Le Comité de la République sera composé de députés élus par leurs pairs et nommera le Collège gouvernemental qui recevra l'investiture (contrat de législature de 5 ans) par l'Assemblée nationale (unique parlement et donc retour au monocaméralisme. Le programme que les Jacobins proposent c'est celui qui prend source et inspiration dans le Manifeste Jacobin (*). La création d'ateliers civiques au niveau de chaque circonscription permettra au peuple de faire évoluer ou faire changer une loi.

 

La démocratie sociale annoncée ne "casse pas quatre pattes à un canard" ! Nulle gestion démocratique et collective de l'entreprise, nulle socialisation de l'investissement et des réserves de ces mêmes entreprises. Jean-Jaurès qui voulait que les travailleurs cessent d'êtres des serfs dans l'entreprises et qu'ils devienent des citoyens à part entière sur leur lieu de travail, sur le lieu de la production. On en est fort loin de cette volonté politique socialiste.

 

 

Le PG parle de révolution citoyenne mais ne met rien en perspectives, en moyens, en programme pour la réaliser !

 

 

Ce billet est le premier d'une série au sujet du congrés du PG et de la rédaction du programme partagé.

 

Dans les prochains jours, j'aborderai la question de l'écologie, les questions de la démocratie sociale dans l'entreprise, de la république jacobine une et indivisible totalement ignorée, de la laïcité, de l'école républicaine etc....

 

 

 

Nul sursaut républicain et jacobin n'est annoncé dans le programme partagé et si l'on en restait là et bien le PG décevrait beaucoup de nos concitoyens.

 

 

 

Nulles convergences pour une alternative républicaine de Salut public ne se fait jour et si l'on en restait là et bien Jean-Luc Mélenchon passerait à côté d'un chemin fertile d'espèrance et de mobilisation pour un autre demain, pour un retour à la grandeur de notre pays, la France, notre patrie républicaine.

 

 

 

 

Dans ce premier aperçu et en l'état des propositions du programme partagé, le républicain socialiste et jacobin que je suis,  adhérent du PG, ne votera pas ce programme partagé. 

 

 

"Citoyens, vouliez-vous une Révolution sans révolution ?" Robespierre.

 

 

 

 

Salut et Fraternité.

 

 

D-P.

 

 

(*)

 

http://manifeste-jacobin.blogvie.com/files/2010/08/manifeste-jacobin.pdf

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Au diable le roi de la Gauche ! 24/11/2010 09:02



Darthé


Et oui comme prévu le PG va sombrer dans un programme d'une platitude jamais égalé dans un parti de la gauche. Même le PS et le PC se forcent et même si c'est un mauvais remake du social
libéralisme et de l'européisme fédéral eux ces deux partis ont des militants qui réfléchissent un peu ,on encore une part de cerveau disponible pour penser. Là au PG, en lisant les rares textes
et en lisant les posts sur le blog au nouveau roi de la gauche et bien on frise la dévotion et le grenouille de bénitier. Grave ces Pgésistes !


Courage !



izi 23/11/2010 10:30



Salut,


J'aimerais savoir s'il existe une bonne parti des adhérents du PG qui aimeraient voir Mélenchon avec NDA ??


Ou s'ils préfèrent plutôt se sectariser avec Besancenot et le PC ?


a bientot pour une alternative républicaine ...



Darthé-Payan 30/11/2010 19:21


@ Izi Il y a des militants du PG qui souhaitent des convergences pour une alternative républicaine de salut public. Ces convergences vont vers Chévènement, vers des socialistes comme Pierre Joxe ou
Louis Mexandeau et vers les amis de NDA. A l'heure actuelle, cette "partie" est ultra minoritaire au PG il faut honnête et la démarche des républicains jacobins continue et nous verrons bien de
quoi, demain sera fait. Du côté du MRC ou de DLR également des militants souhaitent des convergences, des regroupement notamment autour de la souveraineté et autour du retrait de la France de
l'Euro dans un premier temps et de l'UE dans un second mais là encore cette perspective n'est pas majoritaire. Au PG l'alliance est au front de gauche et à alliance avec tout ce qui est la gauche
alternative et donc en l'état actuel les convergences républicaines sont fermées ou bloquées du côté du PG. Bien à vous. D-P.


tueursnet 21/11/2010 20:16







Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche