Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 23:13

Par Darthé-Payan

 

La Troisième République, sous la mandature du Président républicain Jules Grèvy, permettra au parlement de voter

la loi du 6 juillet 1880 qui instaure le 14 juillet jour de la Fête Naionale. La République regénère l'idéal de l'unité nationale, de l'intérêt national chers aux Jacobins.

 

L'oeuvre et l'esprit révolutionnaire et jacobins reprenaient de la vigueur sous le mandat du Président Grévy durant lequel le républicain de Gauche, Jules Ferry, lancera les lois républicaines et laïques, l'école publique, laïque, gratuite et obligatoire, les lois sociales et les premiers pas des droits du travail et du droit syndical et pour finir le rayonnement universel de la France.

 

 La France développera durant des années l'esprit émancipateur des Lumières, de la Grande Révolution française et de l'idéal républicain et jacobin. Jean-Jaurès, ardent Ferryste, sera un promoteur de cette reconquête républicaine. Il cherchera à la faire plus sociale en évoluant vers le Socialisme.

 

 

 

 

14 Juillet 1880 : 1ère fête nationale

 

Pour cette première fête nationale, la République fait les choses en grand. Le Champ de Mars est abandonné au profit de l’hippodrome de Longchamp où se déroule désormais le défilé militaire qui marque la réconciliation de la République et de l’armée. Devant 300 000 spectateurs et en présence du Président de la République Jules Grévy, le ministre de la guerre distribue de nouveaux drapeaux et étendards.

Les étendards de 1880   Les drapeaux de 1880

"Deux cérémonies importantes doivent dominer toute la fête : la distribution des nouveaux drapeaux  à l'armée, et l’inauguration, sur l’ancienne place du Château d’eau, du monument surmonté de la figure de la République, monument qui a fait l’objet d’un concours ouvert l’année dernière par la Ville de Paris." Extraits du programme de la célébration du 14 juillet 1880.

Feux d'artifice sur la Seine

juillet1880.jpg (16928 octets)

Feux d'artifice sur la place de la Bastille

  rep1880.jpg (27162 octets)

Egalement au programme : décorations de certaines places, notamment de la place de la Bastille, illuminations, feux d'artifices...

Dans les jardins du Luxembourg

Et un grand concert au jardin du Luxembourg ! C'est en effet en 1880 que le Sénat s'installe au Palais.

Source : http://www.14juillet.senat.fr/toutsavoir/#projet

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier Lecoeur 16/07/2010 13:11


@ Jacques Fromentin
@ Demetrio

Oui tout à fait d'accord avec vos post. Heureusement qu'il y a encore quelques républicains jacobins dans ce pays et qui se revendiquent comme tels car quand je débats avec certains à gauche et
bien c'est pas brillant brillant ni sur l'argumentaire, ni sur la connaissance historique, ni sur l'assimilation idéologique ou théorique.

Darthé a bien fait de créer ce blog.

Salut fraternel à tous.


demetrio 15/07/2010 08:50


salut et fraternité à tous,

merci Darthe de nous rappeler ces belles et glorieuses pages de notre république !!
demetrio


Jacques Fromentin 14/07/2010 20:22


@ Darthé-Payan
@ Espinat

Salut fraternel à tous les deux.

Le 14 juillet ce jour symbole où le peuple s'invite dans la Révolution en marche et faire chuter la Bastille, cette vieille prison fortifiée d'une laideur extrème qui cachait le ciel de tout l'est
parisien. Cette prison de l'Ancien régime détruite pierre par pierre montre que le mouvement révolutionnaire était en marche et que le peuple parisien s'impliqué dans le processus.

Darthé-Payan, tu as mis le paquet sur ce jour de fête nationale et tu mets en perspective ce qu'il représente d'unité, de mobilisation, de vertu, d'idéal et de solidarité.

Espinat a raison de dire que la gauche notamment celle qui se dit radicale est plus intéressée par le combat contre que pour le combat pour. Combat pour la république sociale, laïque, jacobine,
universaliste. Combat pour l'indépendance et la souveraineté de notre patrie républicaine, combat pour une reconquête de notre marché intérieur et de la mise en place d'une politique volontaire de
développement économique et de redistribution sociale.

Cette fête nationale doit permettre aux politiques et aux citoyens de rencontrer et se transcender pour la république et l'intérêt général.

Robespierre, Jaurès, Grèvy, Ferry que cite Darthé-Payan furent des politiques qui allèrent à la rencontre du peuple et permis à l'idéal républicain d'accomplir des pas immenses pour l'émancipation
du citoyen.

Salut et Fraternité à tous les deux.

Jacques


Espinat 14/07/2010 14:56


Merci à vous Darthé-Payan

Oui merci à vous d'avoir mis cette trilogie sur le 14 juillet, notre fête nationale.

Oui, nous les citoyens nous devrions nous saisir de la question de faire tomber les nouvelles bastilles mais la gauche est trop occupé à guerroyer dans les histoires nauséabondes de la droite et la
gauche radicale est plus préoccupée par la défense des classes moyennes, du sociétal et des communautarsmes. Allez-faire un tour sur le blog de Mélenchon, c'est fort décevant !

Vous appelez à la mobilisation pour la révolution républicaine, sociale, civique et jacobine. Vous donnez envie que l'on vous suive et je suis disponible pour ce combat qui transcende chacun pour
l'intérêt général de la République.

Merci à vous et en espérant de vous voir reécrire sur le blog de JLM, je vous salut bien amicalement.


Présentation

  • : Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • Le blog politique de Darthé-Payan le Jacobin
  • : Pour un sursaut Républicain de Salut Public.
  • Contact

Recherche